Les OBV doivent assurer la concertation des différents acteurs de l'eau présents sur leur territoire, ce qui nécessite des efforts particuliers pour susciter et maintenir la mobilisation de ces acteurs.

C'est pour mieux comprendre cet aspect de la gestion intégrée de l'eau que le partenariat entre OBAKIR et une finissante au baccalauréat en anthropologie a vu le jour.

Le rapport de stage se divise en deux parties. La première partie de ce rapport présente le contexte et les grandes lignes de la mobilisation, cerne la problématique et définit les divers aspects de la recherche. La deuxième partie présente les résultats théoriques et empiriques qui émergent de la réalisation des processus de concertation et mobilisation et permet de répondre à la question suivante :

Quels facteurs permettent de stimuler l'intérêt et l'engagement des acteurs de l'eau dans un processus de gestion intégrée?