Visitez la bibliothèque du ROBVQ!

Connaissez-vous le bulletin Tempo?

Restauration de l'habitat du poisson de la rivière Cugnet, Municipalité de Saint-Lambert-de-Lauzon, région Chaudière-Appalaches (2014)

Maitre d'oeuvre

COBARIC

Thème

Intervention terrain

Mise à jour

2015-02-25

En résumé

Le but de ce projet était de restaurer l'habitat de l'omble de fontaine afin d'augmenter la population de ce poisson dans le bassin versant de la rivière Cugnet. Le projet consistait à augmenter la compétitivité de cette espèce sur les espèces non désirables. Il faut rendre l'omble de fontaine compétitif afin qu'il soit le plus possible favorisé dans cet environnement. Les aménagements servent à garder la température de l'eau froide, bien oxygénée et libre de sédiments. L'aménagement d'abris, la variation de la vitesse du courant par les seuils, les déflecteurs et les abris et l'augmentation des aires de fraye favorisent cette espèce.

En détails

Ce projet vise la protection, l'amélioration et la restauration de l’habitat de l'omble de fontaine à la tête de la rivière Cugnet à Saint-Lambert-de-Lauzon.

 

À l'été 2012, dans le cadre d'un projet portant sur l'habitat du poisson en Chaudière-Appalaches, le COBARIC a procédé à des pêches électriques dans deux stations d'échantillonnage sur la rivière Cugnet à Saint-Lambert-de-Lauzon. Les résultats obtenus sont concluants : cette rivière présente un excellent potentiel pour l'omble de fontaine.

 

Par contre, à cause du type de sol et de l'impact des pratiques humaines dans ce secteur (développement résidentiel, agricole et agroforesterie), l'état de la rivière Cugnet est dégradé et doit être restauré afin de préserver cette espèce.

 

Les aménagements qui ont été réalisés contribueront à protéger l’omble de fontaine présent à la tête du bassin versant, à améliorer le profil d'écoulement du cours d’eau et à augmenter les zones de frai. Finalement, avec l’aide de ces travaux, la population de cette espèce dans la rivière et ses tributaires pourrait être augmentée.

 

Le segment de la rivière Cugnet qui concerne ce projet couvre une distance de 1 kilomètre et se situe directement en aval et en amont de la route 218 à Saint-Lambert-de-Lauzon.

 

Étapes du projet

Nettoyage léger de la section du cours d'eau :

C’était une bonne occasion de retirer les déchets qui ont pu s'accumuler dans le cours d’eau et sur les bandes riveraines. Toutefois, le nettoyage le plus important s’est fait par le retrait des amas de branches qui limitent la circulation de l'eau et du poisson de même que l’émondage de troncs et branches. La rivière circule dans une aulnais, arbustes qui tendent à s’alourdir en vieillissant et à tomber dans l’eau, risquant de causer des accumulations de débris plus importantes et former des barrages, causant des dommages aux bandes riveraines fragiles. Ce nettoyage permet donc à l’omble de fontaine d’accéder à toutes les aires d’alimentation et de frai présentes dans ce secteur de la rivière.

16 heures: 1 jour pour une équipe de 2 personnes

 

Stabilisation végétale des berges :

Afin d’améliorer la problématique d'ensablement, de diminuer le risque de colmatage des frayères et d’étouffement des œufs et d’offrir un meilleur habitat pour l'omble de fontaine, la plantation d’arbres et arbustes a été faite dans les zones peu végétalisées (ne présentant pas toutes les strates de végétaux utiles à la stabilisation des sols et au captage des sédiments) et les zones présentant des signes d'érosion.

Matériel : 809 arbustes, 38 arbres, jute, etc.

128 heures : 4 jours pour une équipe de 4 personnes

Coût approximatif : 1800$

 

Aménagements fauniques dans le cours d'eau:

Étonnamment, malgré son profil d'écoulement de faible pente (1%) et laminaire et la rareté de ses fosses et de ses abris (la rivière a été entièrement creusée dans le passé), le cours d'eau présente un bon potentiel d'habitat pour l'omble de fontaine puisque l'espèce y est présente. Les aulnaies sont soupçonnées d’avoir joué un rôle dans la variation du courant et en tant qu’abris. Toutefois, la rivière a toutes les caractéristiques d'un monohabitat qui gagnerait à être amélioré. Afin d'augmenter le potentiel de cet habitat, il serait pertinent :

 

Le système est sensible, les aménagements ont été réalisés avec une attention particulière pour ne pas créer de problème d'érosion ailleurs dans le cours d'eau. Les sites des aménagements ont été choisis avec soin, de même que les types d'aménagements à faire. Les barrières à sédiments étaient difficiles à installer. Nous avons opté pour des transects de géotextile intercalées afin de créer des zones de dépôt des sédiments. Nous ne pouvions pas faire de barrière complète sans briser l’intégrité des bandes riveraines.

Matériel : 45 tonnes de pierre et de gravier

314 heures: 10 jours pour une équipe de 4 personnes

Coût approximatifs : 1635$

Sensibilisation et information :

Aménagements :

Nettoyage léger du cours d'eau - Stabilisation des berges (végétaux) - Aménagements fauniques : Déflecteurs; Seuils avec déversoir en V suivis de fosses; Abris aquatiques; Aires de fraie.
Financement : 

Fonds pour dommages à l'environnement d'Environnement Canada : 42 100 $Contributions en nature : 5 521$

Réalisation des travaux : 

L'équipe de Gestizone de Saint-Georges a été engagée pour réaliser les travaux terrain puisque nous n'avons pas d'employer en poste avec cette expertise.

Informations complémentaires

Si vous detenez un compte d'utilisateur sur ce site , vous pouvez accéder à de nombreuses informations supplémentaires dans le répertoire d'expériences. Nous vous invitons à vous connecter pour pouvoir les visualiser.

Photos concernant ce projet

Survolez la photo pour obtenir sa légende. Cliquez pour l'agrandir

Pour plus d'informations

Contacter l'organisme de bassin

Retour à la liste