PROGRAMMATION

Le Grand forum des communautés résilientes, c’est l’opportunité de s’inspirer et de mettre à profit l’intelligence collective pour mieux répondre ensemble aux enjeux sociaux, environnementaux et économiques générés par les changements climatiques. Au-delà d’un partage des savoirs issus des communautés et de la recherche, les participantEs seront amené à co-construire des solutions et des projets collaboratifs lors d’ateliers participatifs. Découvrez dans cette section la programmation du Grand forum. Certains détails restent à venir, revenez nous voir!

PROGRAMMATION PRÉLIMINAIRE

Le Grand forum des communautés résilientes, c’est l’opportunité de s’inspirer et de mettre à profit l’intelligence collective pour mieux répondre ensemble aux enjeux sociaux, environnementaux et économiques générés par les changements climatiques. Au-delà d’un partage des savoirs issus des communautés et de la recherche, les participantEs seront amené à co-construire des solutions et des projets collaboratifs lors d’ateliers participatifs. Découvrez dans cette section la programmation du Grand forum. Certains détails restent à venir, revenez nous voir!

MARDI 4 JUIN 2019

8 h 00


Arrivée et inscription des participants

8 h 30
à
10 h


Séance d’ouverture avec une allocution du ministre québécois de l’environnement, Benoit Charette, et une conférence par Serge Bouchard  (live translation)

Démarrons le Grand forum par une allocution du ministre québécois de l’environnement, monsieur Benoit Charette et une conférence inspirante sur les synergies à créer entre la science, les communautés et la sphère politique, par le réputé anthropologue et écrivain Serge Bouchard !

10 h
à
10 h 15

PAUSE

10 h 15
à
12 h

SESSION A1 – Partage d’expérience : projets de recherche intersectoriels et collaboratifs (live translation)

Venez en savoir plus à propos de projets de recherche réalisés ou en cours, qui constituent des exemples porteurs de recherche intersectorielle, de recherche-action et/ou de recherche centrée sur les besoins : comment les chercheurs ont-ils traité de l’enjeu de collaboration et d’intersectorialité à travers la réalisation du projet de recherche ? Comment cela a-t-il influencé le succès ou les retombées du projet ? Quelles sont les « leçons apprises » de l’expérience vécue ?

Projets financés par le Réseau Québec maritime, le programme Odyssée Saint-Laurent et MEOPAR.

Experience sharing about collaborative or intersectoral research projects

Know more about current or recent research projects, which are promising examples of intersectoral research, action-research and/or applied research. How did the researchers deal with the issue of collaboration and intersectorality through the realization of their research project? How did this influence the project’s success or impact? What are the lessons learned from the experience?

Projects funded by the Réseau Québec maritime, Odyssée Saint-Laurent, and MEOPAR.

Conférenciers :

Andrea Minano

University of Waterloo

Delphine Durette-Morin

Dalhousie University

Mélanie Lemire

Université Laval
CHU de Québec

Ronald Pelot

MEOPAR

Liette Vasseur

Brock University

Annie Lalancette

Université Saint-Mary’s

Neal W. Pollock

Université Laval

Joel Finnis

Memorial University of
Newfoundland

Résumés des présentations des chercheurs :

Andrea Minano : Reflections of a policy research group: lessons learned from cross-sector collaboration

par Andrea Minano

The Flood Policy Research Group (FPRG) based at the University of Waterloo conducts multidisciplinary research on flood risk and public policy. The FPRG was formed in response to growing demand for evidence-based policy research among decision-makers at all levels of government. Research projects are informed by (1) listening to government needs and ongoing policy discourse, (2) developing partnerships with industry to access tools and data, and (3) re-packaging peer-reviewed research in accessible formats (e.g., policy briefs, white papers, news articles). This presentation will discuss examples of cross-sector collaboration in our research projects and how networks with public and private stakeholders inform research directions and outputs. Examples will include the use of insurance models to estimate future flood risk, assessing the availability and quality of flood maps in Canada, and ongoing research on flood risk governance in coastal Canada.

Delphine Durette-Morin : Whale Habitat and Listening Experiment: using science to inform management of whale protection and economic interests

par Delphine Durette-Morin

The relationship between large whales and coastal communities in Canada is delicate. While whales are an economic resource for communities hosting marine ecotourism, they also present a physical and public-image hazard to maritime commerce, especially if the animals are injured or killed by vessels or fishing gear. Since 2017, some maritime industries have been under new right whale protection regulations. To limit the economic impact of such regulations, decision making agencies need information about whale location, habitat, risk from fishing gear and vessels, and how these might vary with climate change. While the vessel and gear component of risk estimation is achievable, there is a lack of data on whale and whale-habitat distributions. The MEOPAR Whale Habitat and Listening Experiment (WHaLE) is addressing this knowledge deficiency to facilitate the recovery of endangered right whales through innovative research, risk analysis and mitigation, industry and community stewardship, policy development, and NGO leadership. Building on the successes of a ~35-year ongoing international, multi-sectoral cooperative entity, including 19 external supporters, WHaLE contributes to the assessment of long-term oceanic change on coastal communities, ecosystems and economic interests, including implications for resource management, regulation and policy that can optimise the co-existence between whales and marine industry.

Mélanie Lemire : Manger notre Saint-Laurent

par Mélanie Lemire 

Le projet Manger notre Saint-Laurent a pour objectifs de mettre en valeur les ressources alimentaire comestibles (animales et végétales) de l’ensemble du Système Saint-Laurent soit le Fleuve, l’Estuaire et le Golfe, et de promouvoir le plaisir de manger ces aliments locaux et la souveraineté alimentaire. Il vise à faire de la science et de l’art culinaire au service des communautés en utilisant des approches interdisciplinaires et intersectorielles. La première phase du projet en 2018-2020 est co-construite avec des partenaires et des acteurs-clés de plusieurs secteurs de quatre communautés de la région du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Iles-de-la-Madeleine afin de documenter les enjeux prioritaires qui permettront de mieux valoriser les ressources alimentaires du SSL. Cette démarche vise aussi à co-produire deux outils de mobilisation des connaissances pour : (i) faciliter un accès sécuritaire aux ressources (conditions de navigation et de glace) et (ii) pour promouvoir des choix alimentaires éclairés et durables. À partir de ces connaissances et de ces outils, une deuxième phase du projet en 2020-2023 visera à mettre en place des interventions pour valoriser et optimiser l’utilisation des aliments issus du Saint-Laurent au fil des saisons dans nos communautés de l’Est et ailleurs au Québec.

Vasseur, L., B. May, M. DeCock et A. Marino : Combiner l’adaptation basée sur les écosystèmes avec la théorie du changement pour suivre l’engagement et l’acceptabilité sociale dans la ville de Lincoln.

par Liette Vasseur 

La cocréation de savoirs entre les chercheurs et les membres d’une communauté est une façon de pouvoir avancer les dialogues et les actions en regards l’adaptation au changement climatique. L’adaptation basée sur les écosystèmes permet de trouver des solutions qui sont généralement plus durables et peut aider les communautés à être activement engagées dans la co-définition de ces solutions. Lorsque combiné avec la théorie du changement, il est possible de suivre l’évolution des changements dans la communauté autant au niveau de l’apprentissage social que l’acceptabilité sociale. Il est ainsi possible de mettre en œuvre des solutions qui seront ainsi plus durables. Cette étude de cas, faisant partie d’un plus gros projet du réseau Marine Environmental Observation Prediction and Response (MEOPAR), vise à travailler avec la ville de Lincoln à co-définir des stratégies potentielles que la ville pourra intégrer dans ces actions et son plan d’adaptation. La ville de Lincoln est située à la fin ouest du Lac Ontario et subit de plus en plus de dommages à cause des événements météorologiques extrêmes. Une approche participative avec la communauté est utilisée incluant le développement du profile de la ville, des entrevues, des groupes de discussion, une analyse de réseaux sociaux, et des actions directes avec la ville. Les dialogues se font avec les divers secteurs comme l’agriculture, les résidents côtiers, les entreprises, etc. la théorie du changement nous permet de suivre le processus et déterminer les visions des gens et leur évolution à travers le temps. Notre but est de définir un processus et des outils qui permettraient aussi à d’autres villes d’utiliser une approche similaire. La comparaison avec les autres communautés du projet pourra permettre de retenir les moyens les plus efficaces.

Annie Lalancette et Tony Charles : Les enjeux de l’intersectorialité et de la collaboration dans la recherche sur la gestion de risque de catastrophes et l’adaptation aux changements climatiques : réflexions sur un projet portant sur la capacité des municipalités côtières à répondre aux dangers d’origine marine

par Annie Lalancette 

Les municipalités côtières canadiennes sont confrontées à un nombre croissant de dangers d’origine marine dont la fréquence et l’intensité seront exacerbées par les changements climatiques. Il est reconnu que pour être efficace, toute intervention visant à réduire la vulnérabilité ou à améliorer la résilience des communautés se doit d’être adaptée au contexte local et sensible aux préoccupations de la population, ce qui requiert une approche intersectorielle et collaborative. Notre projet de recherche porte sur les enjeux contextuels liés à l’élaboration et la mise en place d’initiatives pour répondre aux dangers et catastrophes d’origine marine, et ceci dans le but d’offrir des conseils aux municipalités côtières canadiennes sur les choix les plus pertinents à faire en la matière. Dans un premier temps, nous avons effectué un questionnaire auprès des municipalités côtières canadiennes afin de déterminer leurs priorités et leurs stratégies de développement, les réponses mises en place pour faire face aux dangers et aux catastrophes ainsi que les obstacles à leur implantation. Dans un deuxième temps, nous avons collaboré avec deux municipalités — Claire, N.- É. et Tofino, C.-B. — afin de mieux comprendre les priorités des acteurs locaux concernant ce qui devrait être protégé contre les dangers et catastrophes, les conséquences à éviter ainsi que les valeurs sous-tendant ces choix. Lors de cet exposé, je présenterai les différentes stratégies utilisées pour favoriser la collaboration avec les municipalités et encourager la participation à notre questionnaire et à nos groupes de discussion. J’évaluerai comment ces stratégies ont influencé notre projet et traiterai des réussites et des difficultés rencontrées. Je terminerai par quelques réflexions sur les opportunités et les défis concernant la collaboration entre les chercheurs et les communautés.

Neal W. Pollock : Health and Safety of Cold Water Diving

par Neal W. Pollock

​Cold water diving is​ used for recreational, scientific, and commercial purposes throughout the world, increasingly so in northern waters as global warming facilitates accessibility and interest. We assessed the knowledge of professional divers in Quebec, with the goal of identifying and addressing knowledge gaps related to hazards and best practices for cold-water diving health and safety. We developed a web-based survey, held a two-day educational workshop, and developed an array of enduring materials for ongoing training. The project represented a successful collaboration between divers, diving leaders, medical monitors, research professionals, and graduate students training in diving safety research and safety programming. The information gained can benefit all cold water divers and leaders.

Joel Finnis : Marine Forecast Production & Application in Atlantic Canada

par Joel Finnis 

Marine areas present a uniquely challenging working environment, in part  due to the variety of ocean & weather hazards present. Marine forecasts  remain a key tool for mitigating the impact of these hazards, while  informing risk-based decision-making. The practice forecast production  and dissemination is evolving rapidly with new technology, identified  needs, and growth in the private forecast industry; at the same time, forecast users continue to explore new sources and means of accessing information in an attempt to better meet their needs. It is not, however, clear that marine forecast production and use are always evolving together, particularly in sectors with limited direct contact with meteorological service providers. Through interviews with forecast producers and users, we contrast current practices of forecast production, communication, and application in a hazard-rich cold-ocean environment. In addition to exploring user needs, we look at ways practitioners and end-users think about marine forecasting, balance observations and predictions, and adjust behavior in response to critical events. Communication between producers and end-users, as well as between colleagues, is considered, and parallels are drawn between forecast production practices and in-situ interpretation among fisheries workers.

SESSION B1 – Panel de discussion : Partage et stratégies de gestion des risques

De plus en plus de municipalités désignent les effets des changements climatiques comme des risques. Venez vous informer quant à leur gouvernance, leur gestion et leur partage avec ce panel de quatre experts en la matière.

Panel – Proactive Risk Management

While communities are identifying climate change’s effects as risk (flood, erosion, etc.), come and learn about sharing, and strategies of, risk management for municipalities.

Animé par :

Marc-André Demers

Rés-Alliance (ROBVQ)

Michael Bourdeau-Brien

Université Laval

Panélistes :

Mathieu Boudreault

Université du Québec à Montréal

Catherine Choquette

Université de Sherbrooke

Emma Haziza

Mayane

SESSION C1 – Forum ouvert : Imaginons notre idéal de communauté résiliente : comment pouvons-nous y arriver?

En tant que futur chercheur ou professionnel, venez identifier des solutions porteuses pour une meilleure résilience des communautés. Via la formule du Forum ouvert, c’est vous qui proposez les sujets de discussion ! Une occasion en or d’avoir des dialogues constructifs avec vos homologues d’autres disciplines, dans un cadre interactif vous permettant de naviguer d’une discussion à l’autre. Par et pour des étudiants seulement.

Open Space: Imagining our ideal resilient community: How do we get there?

As a future researcher or professional on the field, identify promising solutions for better community resilience. With this Open Forum, it’s you who propose topics’ discussions! A great opportunity to have constructive dialogues with your peers from other disciplines, throughout an interactive framework allowing you to navigate from one discussion to another. By and for students only.

Facilitator: Sarah Wilkinson, University of Waterloo
Martin Melançon Laroche, UQAR

Animé par :

Sarah Wilkinson

University of Waterloo

12 h
à
13 h 30

LUNCH

13 h 30
à
16 h 30

SESSION A2 – Partage d’expériences : L’émergence de projets collaboratifs au Québec et à l’étranger (live translation)

Ici comme ailleurs émergent des projets de nature collaborative. Ces derniers présentent des traits distinctifs quant à la façon dont ils problématisent les risques, organisent les forces et les structures, traduisent techniquement le problème pour tendre vers une transformation de la gouvernance de l’eau et des territoires. Deux panels vous présenteront ces traits que l’on retrouve au Québec et à l’étranger.

Experience sharing : The emergence of collaborative projects

Here and there, collaborative projects are emerging. They present distinctive features as to how they problematize risks, organize forces and structures, technically translate the problem into a transformation of water and territorial governance. Two panels will present you these traits found in Quebec, as well as internationally.

Panélistes :

Emma Haziza

Mayane

Marcellin Nadeau

Maire du Prêcheur
Martinique

Anne Blondlot

Ouranos

Nathalie Beaulieu

Université Laval

Nancy Anningson

Ecology Action Centre

Brittany MacIsaac

Ecology Action Centre

SESSION B2 – Atelier living lab : Comment pourrions-nous mieux collaborer
sur des enjeux communs ?

Alors que les initiatives en silo et le clivage entre la recherche et les collectivités sont encore une réalité actuelle au Québec, comment pourrions-nous faciliter la création de synergies entre différents acteurs impliqués sur un enjeu commun ? Comment pourrions-nous faciliter le transfert des savoirs entre les professionnels municipaux et gouvernementaux, les élus, les praticiens terrain et les chercheurs? Cet atelier de style living lab vous amènera à déterminer des initiatives à déployer en ce sens !

Living lab: How could we better collaborate together on common issues?

While silo initiatives and the divide between research and communities are still a current reality in Quebec, how could we facilitate the creation of synergies between different stakeholders engaged on a same issue? How could we facilitate the knowledge transfer between practitioners on the field, elected officers, and researchers?

Animé par :

SESSION C2 – Appel à l’action : briser les barrières

À l’issue du Grand forum, un appel à l’action sera lancé aux décideurs, aux chercheurs et aux représentants des communautés pour entreprendre des processus de transformation issus d’une approche de recherche-action intersectorielle. Participez à son élaboration en vous prononçant sur les obstacles à la transformation des communautés et sur des recommandations prioritaires pour soutenir cette transformation, à partir des réflexions présentées par le groupe de travail.

En complément de cet atelier, une murale sera mise à disposition tout au long de l’évènement pour que vous puissiez y partager vos apprentissages et vos réflexions. L’appel à l’action sera lancé lors de la cérémonie de clôture du Grand forum !

Call-to-action Writing Session

Following the Grand Forum, a call-to-action will be launched for policy makers, researchers and community representatives, to undertake transformative processes resulting from an intersectoral research-action approach. Participate in its development by addressing barriers to community transformation and making priority recommendations to support this transformation, based on the reflections presented by the working group.

In addition to this workshop, a mural will be available throughout the event for you to share your learnings and reflections. The call-to-action will be launched at the closing ceremony of the Grand Forum!

Animé par :

16 h 30
à
18 h

Cocktail de reconnaissance

Valorisons et célébrons ensemble les initiatives de la dernière année issues des communautés de la recherche et du programme Rés-Alliance par rapport à l’aspect collaboratif et de concertation de ces dernières.

Cocktail

Valuing and celebrating the collaborative initiatives of the past year from the research and Res-Alliance communities.

Salon des prototypes et projets de recherche étudiants

Venez expérimenter des prototypes de recherche créés par des étudiants gradués et prendre connaissance de leurs projets de recherche.

Exhibition of prototypes and student research projects

Experiment prototypes and learn about the current graduate students research projects

19 h
à
21 h

Le 7 @ 9 du Grand forum : Art et science pour la résilience

Quelle est la perspective d’un citoyen sur la résilience et l’adaptation aux changements climatiques de sa communauté ? Prenez part à cette soirée interactive alliant action citoyenne et performances artistiques !

En performance musicale, le Saint-Jean Street Band

Lieu : Bar la Ninkasi du Faubourg (811 Rue Saint-Jean, Québec, QC G1R 1R2)

Open Activity: 7 @ 9 : Art and science for resilience

What can we do as citizen to increase the resilience of our community? Take part in this interactive talk show combining civic action and artistic performances!

Music : The Saint-Jean Street Band

Where? Ninkasi bar (811 Rue Saint-Jean, Québec, QC G1R 1R2)

5 JUIN 2019

9 h
à
12 h

SESSION A3 – Partage d’expérience : projets de communautés résilientes
(live translation)

Venez découvrir des projets en lien avec la résilience des communautés et échanger en groupes de discussion avec leurs porteurs. Quel a été le processus de concertation autour du projet ? Quelles sont les retombées concrètes pour les communautés visées ? Qu’est-ce qui a fait le succès, ou non, du projet ?

Experience sharing about resilient community projects

Discover projects related to the resilience of communities and have a discussion in small groups with these project leaders. What was the consultation process in place? What were the concrete benefits for the targeted communities? Why did the project succeed, or not?

Animé par :

Marc-André Demers

Rés-Alliance (ROBVQ)

Kateri Monticone

Conservation de la nature Canada

Jean-François Provencher

Grand Conseil de la Nation Waban-Aki

Jolène Labbé

Centre d’écologie urbaine de Montréal

David Viens

CRECN

Delphine Deléglise

AGIR Maskinongé

Géraldine Colli

Municipalité de Sainte-Flavie

SESSION B3 – Partage d’expérience à propos des projets de recherche RQM et Odyssée Saint-Laurent

À travers leur projet de recherche financé par le Réseau Québec Maritime, comment les chercheurs ont-ils réussi, ou non, à composer avec l’enjeu de collaboration et d’intersectorialité imposé ? Venez découvrir les projets de recherche soutenus par les différents programmes du RQM, tels qu’Odyssée Saint-Laurent 2018-2020 et 2019-2021, les projets leviers, les projets Temps-Navire et les projets de l’appel conjoint RQM-ROBVQ.

Experience sharing about collaborative or intersectoral research projects

Through their research project funded by the RQM and its Odyssée Saint-Laurent program, how did the researchers manage, or not, to deal with the imposed issue of collaboration and intersectorality?

Conférenciers :

Naceur Zidi

Innovation maritime

Gabriela Ulmo Diaz

Université Laval

Francois Guillemette

Université du Québec à Trois-Rivières

Samuel Fortin

SCF Pharma

Dominique Robert

 Université du Québec à Rimouski

Mathieu Cusson

Université du Québec à Chicoutimi

Lucie Beaulieu

Université Laval

François Lajoie

OBV de la Côte-du-Sud

Marco Bondu

OBV Saguenay

Alexandre Poulhazan

Université du Québec à Montréal

Résumés des présentations des chercheurs :

Naceur Zidi : Marinisation d'un laveur à garnissage structuré par l'abattement des SOx et la capture de CO2

par Naceur Zidi

Les émissions produites par la combustion de carburant marin sont la principale source de pollution des navires. La convention MARPOL de l’OMI régit les normes relatives aux émissions de soufre à l’égard des bâtiments naviguant dans la Zone nord-américaine de contrôle des émissions (ZCE-AN) ainsi que des bâtiments canadiens transitant dans les eaux internationales.
Le projet porte sur le développement d’une colonne à garnissage en boucle fermée pour les gaz d’échappement de moteur diesel en vue d’optimiser les performances d’abattements du CO2 et du SOx dans les colonnes à garnissages.

Gabriela Ulmo Diaz : GÉCAS : Génomique et Épigénétique pour la Conservation de l’Anguille du Saint-Laurent

par Gabriela Ulmo Diaz

L’anguille d’Amérique (Anguilla rostrata) est un poisson catadrome habitant le littoral atlantique du Canada. Elle a connu un fort déclin dans le Saint-Laurent depuis trente ans. Assurer la survie de l’anguille exigera des mesures de conservation. Celles-ci devront s’inscrire dans un contexte social et politique nécessitant une collaboration professionnelle intersectorielle et l’élaboration d’une perspective multidisciplinaire incluant la population. Notre projet vise à mieux comprendre le panorama génétique et épigénétique de l’anguille d’Amérique, à analyser les conflits de valeurs associés à sa conservation et à développer des mécanismes de dialogue et d’action entre les experts, les citoyens et les gouvernements.

 

Réjean Tremblay : Potentiel du byssus de moules en biotechnologie

par Réjean Tremblay

Dans l’environnement marin, la colonisation des moules dépend de la sécrétion d’un réseau de fibres protéiques appelé byssus. Les propriétés mécaniques exceptionnelles de ce biopolymère sont d’un grand intérêt pour la conception de nouveaux matériaux. Dans le cadre de ce projet, nous vérifierons si les moules triploïdes produites en écloseries produisent plus de byssus, de qualité plus homogène et plus stable et si cette culture est une avenue économique profitable pour les mytiliculteurs. D’autre part, nous allons évaluer les bénéfices plus larges de ces biopolymères comme substitut aux polymères pétrochimiques.

 

Guillaume St-Onge : Glissements sous-marins de l'estuaire du Saint-Laurent et leur implication pour une meilleure connaissance de l’aléa sismique de la zone sismique de Charlevoix-Kamouraska/Bas-Saint-Laurent

par Guillaume St-Onge

Plusieurs zones sismiques sont connues au Canada dont une importante dans l’est du pays, la zone sismique de Charlevoix-Kamouraska/Bas-Saint-Laurent – CKBSL. La connaissance actuelle de l’aléa de la région reste cependant trop imprécise, car elle repose sur un nombre de séismes trop restreint, principalement recensés depuis 1663 seulement. Le projet vise à réaliser des levés géophysiques et des opérations de carottage à bord du navire de recherche Coriolis II dans la zone sismique de CKBSL où de nombreux glissements sous-marins ont été identifiés. L’importante activité sismique de la zone, ainsi que la présence de ces nombreux glissements sous-marins, nous permettent de proposer l’hypothèse qu’ils aient possiblement été induits par des séismes et possiblement engendré des tsunamis.

 

Francois Guillemette : La couleur de l’eau : caractériser la mosaïque biogéochimique du Saint-Laurent pour les générations futures.

par Francois Guillemette

La population Québécoise s’identifie en grande partie au Saint-Laurent, qui lui procure ressources en eau pour ses besoins alimentaires, récréatifs, culturels et en transport, mais ses activités sur terre menacent l’intégrité écologique du fleuve. Si des suivis ciblés ont permis de mieux comprendre l’effet des activités humaines dans certaines zones critiques (ex. l’effluent de la Ville de Montréal, zones agricoles), l’importance de ces rejets à l’échelle du paysage et de leur persistance et dynamique dans l’environnement demeure cependant peu étudiée. Ce projet de recherche conduit à bord du navire de recherche Lampsilis vise à mieux comprendre les sources et les puits de pollution dans le fleuve Saint-Laurent pour l’élaboration de stratégies permettant de préserver sa santé pour les générations à venir. Spécifiquement, ce projet vise à (i) développer et calibrer des traceurs d’activités anthropiques de dernière génération, (ii) identifier les points d’entrée et la composition des rejets anthropiques en aval des grandes villes et tributaires du Saint-Laurent, (iii) déterminer l’étendue et la persistance des contaminants dans le fleuve. En combinant un échantillonnage détaillé des sources de pollution avec un suivi dans le temps, ce projet générera de nouvelles connaissances sur la dynamique des polluants et servira à prioriser les mesures coercitives et éducatives réduisant l’impact des activités anthropiques sur la qualité de l’eau et les organismes du fleuve Saint-Laurent.

 

Samuel Fortin : Nutrition Riveraine et Vieillissement

par Samuel Fortin

L’être humain moderne ne vit plus dans la niche écologique riveraine qui l’a vu évoluer et sa consommation de nutriments riverains peut donc s’avérer déficiente. Cette carence serait une des causes probables de l’augmentation des maladies inflammatoires liées au vieillissement comme les maladies cardiovasculaires, les maladies neurodégénératives et le cancer. Nous proposons de mettre en place une plateforme d’évaluation clinique multicentrique afin de pouvoir évaluer l’effet bénéfique d’une optimisation personnalisée de l’apport en certains nutriments riverains sur les mécanismes cellulaires du vieillissement. Cette plateforme conjointe entre l’Université de Sherbrooke et l’UQAR permettra de mettre en application directe les découvertes de plusieurs entreprises en biotechnologies marines ainsi que de différents groupes de recherches universitaires. Cette plateforme sera l’élément de nucléation d’un programme à long terme sur la physiologie du vieillissement cellulaire et la nutrition ainsi que d’un réseau élargi de collaborations nationales et internationales au sein duquel l’UQAR sera chef de file dans le domaine du vieillissement cellulaire et mitochondrial en lien avec les micronutriments marins.

Dominique Robert : FLétan Atlantique : Migration ENergetique et reproduCtiOn (FLAMENCO)

par Dominique Robert

Par son approche intersectorielle, FLAMENCO vise à accroître la compréhension du cycle de vie et de la mise en marché du flétan pour favoriser la gestion durable de cette ressource au Québec et à Saint-Pierre-et-Miquelon (SPM). Le projet comprend 4 objectifs complémentaire : 1) étude de l’écophysiologie du stade larvaire pour mieux comprendre les variations du recrutement; 2) étude des migrations des flétans pêchés à SPM par marquage satellite; 3) étude du régime alimentaire hivernal par l’analyse du contenu stomacal à divers moments de l’année; et 4) analyse économique des activités de pêche au flétan à SPM.

Mathieu Cusson : Caractérisation des écosystèmes côtiers du Québec : une opportunité nécessaire en échange d’expertises.

par Mathieu Cusson

Depuis 2017, nous avons coordonné nos efforts et nos données pour peaufiner une caractérisation plus actuelle de plusieurs écosystèmes marins côtiers de l’estuaire et du golfe su Saint-Laurent. Le besoin de cette caractérisation est réel et en a été le constat de nombreuses institutions de recherche mains aussi d’organisation publique de divers niveaux. Bien que nos résultats sont encore partiels, nous montrons que le milieu est dynamique et complexe. Une approche transsectorielle est plus souhaitable dans l’interprétation des études sur ces écosystèmes afin de mieux les connaître et en protéger leurs apports en services écosystémiques.

Magella Guillemette : Le fou numérique comme indicateur des populations de poissons-fourrage du SSL et outil d’apprentissage scientifique.

par Magella Guillemette

Le fou de Bassan, espèce emblématique du Saint-Laurent devient un indicateur biologique permettant de connaître l’état des populations de poissons-fourrages et un outil d’apprentissage. Piloté conjointement par l’UQAR, le Cégep de Rimouski et Exploramer (musée scientifique), le fou numérique permettra aux équipes de Magella Guillemette et David Pelletier de récolter des informations inédites en munissant les oiseaux de moniteurs de données. Les équipes de Catherine Simard, Alexandre Gareau (département de l’éducation) et Mohamed Tarik Moutacalli (département d’informatique) utiliseront ces données pour réaliser une plateforme numérique en soutien aux apprentissages sur le « fou » et la biodiversité du Saint-Laurent.

David Courtemanche : Les microplastiques dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent : état des lieux environnemental et social

par David Courtemanche

Ce projet propose de définir les enjeux socio-environnementaux et socio-économiques reliés à la présence de microplastiques (MP) dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent (EGSL). L’absence de données étant considérable, une connaissance plus approfondie est donc fondamentale afin d’orienter les recherches et les prises de décisions visant à protéger l’environnement tout en soutenant les secteurs maritimes, notamment ceux reliés aux produits marins. Ainsi, ce projet intersectoriel a pour but d’étudier :
• L’abondance et la diversité des MP et de certains autres contaminants associés dans l’eau et chez deux espèces sentinelles de bivalves;
• La représentation sociale qu’ont les populations littorales à ce sujet.

Lucie Beaulieu : Les algues alimentaires et la santé : des biomarqueurs de qualité pour soutenir l’acceptabilité des consommateurs

par Lucie Beaulieu 

De la mer à l’assiette, ce projet financé par le programme de recherche Odyssée Saint-Laurent vise à rehausser la valeur nutritionnelle et santé de plats intégrant les algues et à promouvoir leur attrait culinaire au sein des familles québécoises. Mettant de l’avant les récents travaux issus à la fois de chercheurs de l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF) et de Merinov, ce projet intersectoriel a été coconstruit sur une base stratégique commune en appui au développement de la filière des algues du Québec. À travers cette conférence, venez découvrir des travaux porteurs de développements technologiques en bioalimentaire et prendre conscience de la qualité méconnue d’une ressource naturelle qui borde le fleuve Saint-Laurent.

Benoit Duinat et Eric Harvey : Studio d'analyse maritime 3D

par Benoit Duinat

Le projet de création d’un studio maritime 3D porte sur le développement d’une application logicielle qui reposera, pour beaucoup, sur l’intégration de données de sources multiples issues notamment du chantier Découverte. De façon plus spécifique, le projet s’inscrit dans l’esprit de l’objectif général du chantier Applications visant le développement d’outils et de technologies. Il couvre les sous-objectifs a) acquisition de données en temps réels b) optimisation de la gestion du trafic maritime c) agrégation de métadonnées. L’outil qui sera développé pourra notamment contribuer à former les officiers de navigation, évaluer les risques à la navigation et améliorer la sécurité du transport. Le projet implique la mise en commun d’expertises en développement logiciel, en imagerie numérique, en psychologie (sciences cognitives) et en navigation.

Léo Chassiot : Dynamiques spatio-temporelles des contaminations anthropiques au sein des sédiments de la rivière Saint-Charles (Québec, QC)

par Léo Chassiot

Une meilleure connaissance des sources et du devenir des contaminants est un des objectifs du chantier « Découverte » du programme Odyssée Saint-Laurent. À ce titre, il convient d’identifier et caractériser les sites représentant une menace pour l’équilibre des écosystèmes du fleuve et de ses affluents. Le bassin versant anthropisé et autrefois industrialisé de la rivière Saint-Charles représente une source de pollution qui s’accumule dans les sédiments piégés
en amont du barrage Joseph-Samson situé à l’embouchure avec le fleuve. Une étude précédente a révélé la nécessité d’une approche intersectorielle pour mieux documenter les sources des contaminants afin de comprendre leur présence dans les sédiments ainsi que leurs dynamiques spatiales et temporelles. Ce projet vise à améliorer les connaissances sur cet écosystème urbain par une approche croisant sciences naturelles et humaines. Trois axes de recherches sont proposés : (1) des recherches complémentaires sur l’occurrence et la biodisponibilité des contaminants au sein des sédiments ; (2) la quantification du volume de sédiments et de contaminants piégés en amont du barrage ; et (3) la relation entre l’histoire des installations et des activités industrielles en bordure de la rivière Saint-Charles reconstituée à partir du dépouillement des archives de la Ville de Québec, et les résultats des analyses quantitatives multi-paramètres des archives sédimentaires de la rivière. Ce travail fournira les connaissances nécessaires à la mise en oeuvre des politiques de la Ville de Québec quant à la gestion des sédiments et l’aménagement des berges pour la restauration de l’intégrité cologique de la rivière.

Margareth Kraenzel et Olivier Therrien : Voir la mer

par Margareth Kraenzel et Olivier Therrien

L’objectif de ce projet est de mieux comprendre et visualiser la dynamique du milieu marin côtier en période hivernale et son rôle dans la sécurité et l’histoire de la navigation sur le Saint-Laurent maritime. Comment? En alliant acquisition de données, océanographie physique, archéologie subaquatique et l’exploitation des méthodes de rendu graphique et des moteurs de jeu pour le développement de la mer numérique.

François Lajoie : Projet EPERLAB : Ensemble pour l'étude et la restauration de la rivière Boyer

par François Lajoie

Ce projet de recherche-action vise le rétablissement des fonctions de la frayère à éperlans à l’embouchure de la rivière Boyer sur le fleuve Saint-Laurent. Des outils à référence spatiale permettront de poser un diagnostic des émissions diffuses de sédiments et de phosphore en lien avec les processus de ruissellement et d’érosion pour appuyer la planification d’actions concertées et intégrées en matière d’aménagement des terres et des cours d’eau agricoles. Un volet d’étude économique ciblé sur l’accompagnement des entreprises agricoles dans les changements de leurs systèmes culturaux et la documentation des coûts de transition dans une perspective de rétribution de biens et services environnementaux.

Marco Bondu : Comprendre les services écosystémiques de l'éperlan arc-en-ciel du Saguenay

par Marco Bondu 

L’éperlan arc-en-ciel du Saguenay fait l’objet d’une pêche récréative hivernale qui génère des retombées économiques en plus de contribuer au maintien de la biodiversité du parc marin du Saguenay – Saint-Laurent. Les connaissances sur l’éperlan du Saguenay sont très fragmentaires. Il n’existe aucun indicateur pour juger de l’état de la population, malgré de nombreuses pressions anthropiques potentielles qu’elle pourrait subir. Ce projet de recherche-action vise à développer une approche multidisciplinaire et intersectorielle afin d’acquérir des connaissances essentielles sur la biologie, l’écologie, l’hydrogéomorphologie, la physique et l’économie de la reproduction et du recrutement de l’éperlan arc-en-ciel du Saguenay afin d’assurer la pérennité des services écosystémiques qui lui sont associés.

SESSION C3 – Atelier de discussion : Comment coconstruire les projets de recherche ?

Comment pouvons-nous faire de la “meilleure” recherche avec les communautés et les partenaires impliqués dans un projet ? Suivant un panel avec trois représentants du milieu municipal, de la recherche et d’organisme terrain, explorez avec les autres participants des pistes de réflexion pour réellement coconstruire les projets de recherche avec les partenaires du milieu et les usagers.

Open conversation: How to co-create research projects?

Following three presentations from representatives of the municipal community, research and field organization, explore with other participants on the question: “How can we do “better” science with communities and partners involved in the project?”

Animé par :

Sarah Wilkinson

University of Waterloo

12 h
à
13 h 30

LUNCH

13 h 30
à
16 h

SESSION A4 – Atelier de coconstruction de projets finançables : Quelles
sont les pistes de solutions face aux enjeux climatiques liés aux bassins versants du Saint-Laurent et des Grands Lacs ? (live translation)

Misons sur l’intelligence collective pour coconstruire des projets apportant une solution aux différents enjeux climatiques affectant les bassins versants du Saint-Laurent et les Grands Lacs. Les projets coconstruits pourraient bénéficier du financement de certains programmes du Réseau Québec maritime, du ROBVQ et du Ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.

Collaborative Workshop: What are possible solutions to climate challenges related to the St Lawrence’s catchment areas and the Great Lakes?

Let’s use our collective intelligence to build projects that provide solutions to the various climate challenges affecting the catchment areas of the St. Lawrence River and the Great Lakes. Co-constructed projects could benefit from the funding of a few programs from the Reseau Quebec maritime, ROBVQ, RIISQ, and the Ministry of Municipal Affairs and Housing.

Animé par :

Présentateurs :

SESSION B4 – Atelier de codéveloppement : Quelles sont les solutions possibles aux problématiques vécues par les communautés en lien avec l’adaptation aux changements climatiques ?

En petits sous-groupes, contribuez à identifier des solutions innovantes aux problèmes rencontrés par vos pairs en matière d’adaptation aux changements climatiques. Ces problèmes peuvent être de nature technique ou environnementale, ou relever des modes de gouvernance ou des cadres légaux et fiscaux, par exemple. En misant sur l’intelligence collective et l’expérience cumulée des membres du groupe, les solutions identifiées pourront inspirer chacun des participants pour les enjeux auxquels ils font face eux-mêmes dans leur milieu.

Animation : Antoine Verville, Regroupement des organismes de bassins versants du Québec

Co-development workshop: What possible solutions for current problems about adapting to climate change?

In small subgroups, help identify innovative solutions to the problems your peers face in regards of adapting to climate change. These problems can be technical or environmental, or they may involve governance or legal and fiscal frameworks, for example. By focusing on the collective intelligence and cumulative experience of the group members, the solutions identified can inspire each participant for the issues they face themselves in their community.

Animé par :

16 h
à
17 h

Clôture du Grand forum (live translation)

Découvrez ce qui aura été généré par les participants à travers les sessions du Grand forum et ce que vous pourriez vous engager à faire différemment dans le futur. L’appel à l’action collectivement rédigé à travers l’événement sera également lancé !

Grand Forum Closure

Know about what has been generated by all participants during the Forum’s sessions, and what you may commit to do differently in the future.

Pour tous renseignements, contactez Alison Thieffry

Organisé par

En collaboration avec