Mise à jour

Cette page a été mise à jour le mercredi 25 février 2015.

Personne-ressource

Pauline Marquer

(418) 800-1144 #8

Écrivez-moi

Le Guide

La participation citoyenne et l’acceptabilité sociale

La participation citoyenne et la GIEBV

Le spectre de la participation citoyenne

4.3 Implication

4.3.1 Concept

C’est au niveau de l’implication que la considération des préoccupations des citoyens et acteurs de l’eau devient plus certaine. En effet, on parle davantage ici d’une démarche de coopération pour un projet partagé ce qui suggère la prise en compte des intérêts de tous les participants. On vise d’ailleurs à ce stade un bénéfice mutuel (gagnant-gagnant) qui assure une plus grande prise en charge du projet par les parties prenantes.

Dans le cadre de l’implication, il y a une réelle volonté de réaliser le projet de façon partagée, ce pourquoi il doit y avoir présence d’échanges directs avec les acteurs et les citoyens tout au long du processus. Bien que la décision finale ne revienne pas à l’ensemble des parties prenantes, celles-ci ont tout de même l’opportunité de l’influencer de façon significative.

4.3.2 Objectifs

4.3.3 Outils

Table de concertation Comités techniques
Atelier-scénarioRecherche de consensus
Consultation délibérative (Deliberative polling)Assemblée de cuisine
Forum ouvertLigne du temps de la résilience
Jury de citoyenMÉAG
Visions, Actions, Partenariats (VAP) Vers une planification de la résilience communautaire

Table de concertation

La table de concertation est une démarche de coopération établie entre deux ou plusieurs partenaires en vue de résoudre avec un bénéfice mutuel («gagnant-gagnant») un projet, un enjeu commun ou un différend en suivant les phases d’un processus rationnel de solution de problèmes (Deschênes).

La table de concertation peut aussi être définie comme un mode de gouvernance, pour lequel différents acteurs sont identifiés et représentés lors d’ateliers de délibération portant sur le partage de connaissances en regard de l’état de la situation, l’analyse des options envisageables et la négociation en ce qui a trait à la décision finale. Il s’agit d’une approche permettant des échanges constructifs ainsi que la considération d’intérêts et de valeurs différentes pouvant autrement mener à des conflits (négociate).

La concertation met donc l’accent sur les enjeux d’un projet, non sur des positions et tente de satisfaire les intérêts respectifs des partenaires. Pour ce faire, il est important de traiter séparément les questions de personnes et l’enjeu. La table de concertation devra donc se présenter comme une arène de communication propices aux échanges constructifs et à la mise en place d’une relation de confiance entre les participants. (Voir section 2.2.3 Arène de communication propice aux échanges constructifs et arrimée aux attentes des parties prenantes pour voir différents outils d’animation.

Atelier-scénario

Consultation délibérative (Deliberative polling) (p.79)

La recherche d’un consensus(OCPM, 2005-A : 19)

Cette démarche consiste en un niveau de participation plutôt engageant et favorisant l’émergence de solutions pratiques face à un problème ou une situation particulière. Cette démarche pourrait être utile, combinée à la rétro-information, lors de la consultation à propos du plan d’action du PDE où la priorisation des actions pourrait causer des différends entre les acteurs de l’eau.

"Charette"

Cette méthode est une démarche intensive conçue pour permettre à des personnes, issues de divers groupes de la société, d’arriver à un consensus dans un court laps de temps (environ 4 à 14 jours). Des personnes hétérogènes se divisent en sous-groupes pour discuter de divers éléments du sujet principal. Ces sous-groupes amènent périodiquement la conclusion de leur consensus qui sera à nouveau débattue par les autres groupes. Cette méthode permet de débattre d’une multitude d’idéologies avec des intervenants de diverses allégeances (associations de quartiers, des élus, des spécialistes, des organismes, etc.).

Les forces :

Autres

Forum ouvert

Le forum ouvert est un évènement mis en place afin d’amener des réflexions d’opinion, sur une problématique précise pour permettre à des groupes de différents niveaux de se réunir (local, régional, national). Le déroulement débute par une séance plénière pour définir l’ordre du jour sur le thème choisi par les organisateurs à la place du marché. Les participants affichent au mur les questions qu’ils soumettent au débat et choisissent librement leurs ateliers. Les participants sont toujours libres de changer d’espace lorsqu’ils n’apprennent ou n’apportent plus rien. Après la rencontre, le secrétaire de chaque groupe s’installe à l’espace ordinateur pour un compte-rendu à la salle des nouvelles. À la clôture de la session, tous les participants peuvent s’exprimer sur les propositions qui ont émergé.

Les forces :

Assemblée de cuisine

Ligne du temps de la résilience

Jury de citoyen

MÉAG

Visions, Actions, Partenariats (VAP)

Vers une planification de la résilience communautaire