Mise à jour

Cette page a été mise à jour le mardi 08 septembre 2015.

Personne-ressource

Pauline Marquer

(418) 800-1144 #8

Écrivez-moi

La Boîte à outils

PDE

Analyse de bassin

Enjeux

Orientations

Objectifs

Plan d'action

Suivi et évaluation (S&E)

Répertoire des indicateurs de changement de comportement

Introduction

L’un des objectifs visés par un Plan directeur de l’eau (PDE), et plus particulièrement par le plan d’action qui en découle, est de favoriser un changement de comportement chez les acteurs du territoire afin qu’ils adoptent de meilleures pratiques en gestion de l’eau.

En changement de comportement, il est visé de répondre à la question suivante : comment parvenir à réduire l’écart entre les attitudes et les intentions (la pensée) versus les comportements (l’action) d’un acteur?

Distinguer attitude et comportement

La littérature indique que, pour comprendre un comportement et son origine, il importe d’abord de saisir l’attitude qui le sous-tend. Dans ce contexte, « attitude » réfère à ce qu’un individu pense ou ressent face à diverses actions, situations ou faits. L’analyse de l’attitude permet de prédire les réponses observables de l’individu face aux actions, aux situations ou aux faits et donc, son comportement (Le comportement, réponse observable de l’attitude et de l’intention).

L’importance de bien connaître un acteur pour l’inciter à changer son comportement

Les raisons motivant l’adoption d’un nouveau comportement correspondent aux critères nous définissant. Par exemple, l’achat de produits biologiques peut se justifier pour des raisons de santé, d’éthique ou pour l’environnement. Ainsi, une même bonne pratique peut être soutenue par des raisons différentes.

Dans cette optique, pour modifier le comportement d’un acteur, il est essentiel de connaître l’attitude de l’acteur face à l’objet du comportement à modifier, ainsi que certaines de ses caractéristiques socio-économiques, sa notion de confort, ses habitudes et ses intérêts, lesquels orientent ses actions.

Trois principales raisons poussent généralement un individu à adopter un nouveau comportement

Plusieurs obstacles peuvent toutefois freiner l’adoption d’un comportement

En résumé... En tant qu’OBV, comment faciliter l’adoption des bonnes pratiques chez les acteurs de vos territoires?

La théorie des stades du changement de comportement

Avant d’adopter un comportement, l’individu traverse une série de stades. Initialement, l’acteur n’a pas l’intention de changer de comportement, parce qu’il n’a pas conscience des répercussions négatives de celui-ci, qu’il ne souhaite pas le modifier, etc. (phase de précontemplation). Puis, il devient sensibilisé et envisage alors de modifier son comportement. Lors de cette phase (phase de contemplation), il ne passe généralement pas à l’action (pour une période pouvant aller jusqu’à deux ans), car il reste dans l’intention. Par la suite, l’acteur cherche à passer de l’intention à l’action en se dotant d’objectifs et de buts à atteindre (phase de préparation). Il entame des démarches pour mettre en oeuvre des actions. C’est dans cette phase que l’acteur a le plus besoin d’assistance et de support, un rôle que peut jouer l’OBV : transmission d’information, partage d’expertise, valorisation des bons coups, etc. Il est important de considérer que, même lorsque l’acteur a réalisé des actions au cours des six derniers mois (phase de l’action), sa persévérance dans le maintien de son bon comportement reste fragile. C’est lorsqu’il conserve son comportement depuis longtemps qu’il atteint le dernier stade du changement (phase de maintien).

Une évolution en spirale!

Le changement de comportement ne suit généralement pas un tracé aussi linéaire. L’acteur est susceptible de retomber dans une phase antérieure malgré son évolution. Toutefois, il ne perdra pas les acquis gagnés aux précédents stades qu’il a traversés.

Exemple de structure du plan d'action

Pour plus d’informations, consultez :

Le changement de comportement appliqué au plan directeur de l'eau

Le changemnet de comportement peut être utilisé à diverses fins dans le cadre de la mise en oeuvre d’un plan directeur de l’eau. On pourra entre autres chercher à apprécier les retombées d’une campagne de sensibilisation et évaluer si les personnes visées ont réellement modifié leurs pratiques.

On peut aussi utiliser le suivi de changement de comportement comme suivi indirect de performance environnementale, lorsqu’il s’avère trop complexe de procéder avec des indicateurs physicochimiques par exemple. Dans pareille situation, on pourrait évaluer le nombre d’agriiculteurs ayant diminué leurs apports en phosphore au cours d’eau par l’adoption de pratiques ageoenvironnementales, au lieu de mesurer le taux de phosphore dans le cours d’eau. À long terme, ce suivi devra être soutenu par des résultats de performance environnementale. Par contre, puisqu’il s’agit souvent de résultats observables sur le long terme, cette méthode nous permettra de comptabiliser les progrès réalisés au fil du temps et de démontrer l’impact de nos actions.

Répertoire des indicateurs de changements de comportement

NOTE : L'expression "Répertoire d'indicateurs" est ici employée sans qu'il y est pour autant une liste exhaustive de tous les indicateurs possibles. Une telle liste n'existe pas en raison de la multitude de possibilités. Cet outil rassemble néanmoins les priincipales "bonnes pratiques" associées à la gestion de l'eau par bassins versants. Des méthodes pour élaborer des indicateurs de changement de comportement sont également présentées.

Méthodes pour élaborer des indicateurs de changement de comportement

Les causes de problématiques des PDE sont généralement liées à de mauvaises pratiques en matière de gestion de l’eau dans les différents secteurs d’activités (agricole, forestier, municipal, etc.). Ainsi, les objectifs en découlant devraient viser à ce que celles-ci soient modifiées.

Méthode simplifiée

La façon la plus simple de suivre pareil objectif est, comme dans l’exemple suivant, de mesurer le nombre d’individus qui ont adopté la bonne pratique ou le comportement sur une échelle de temps donnée et dans un secteur précis. Il faudra bien évidemment être en mesure d’obtenir cette information au moment voulu.

Objectif D’ici 20XX, augmenter de Y% le nombre de producteurs agricoles qui pratiquent le semis direct dans la région Z.
Exemple d'ndicateur Nombre de producteurs agricoles ayant adopté le semis direct

Bien entendu, ce type d’indicateur pose de nombreuses limites, dont la principale est qu’il ne permet pas de corréler avec certitude l’adoption d’une pratique aux actions entreprises en ce sens. D’ailleurs, ce type d’indicateur s’apparente à ceux utilisés dans le cadre d’un suivi administratif, mais il importe de préciser que dans ce cas-ci, il est à tout le moins rattaché à un comportement à modifier ciblé dans l’objectif et non à une action.

Méthode des stades de changement de comportement

Tel qu’expliqué dans l’introduction de ce répertoire, il est préférable lorsque c'est possible d’effectuer un suivi plus poussé du changement de comportement afin de pouvoir établir des liens avec les actions entreprises et d’en apprendre davantage sur l’évolution des acteurs ciblés et sur le maintien ou non des bonnes pratiques sur le long terme.

Ainsi, il est possible de déterminer des indicateurs pour chacun des stades de comportement. Le suivi qui en découlera permettra de déterminer avec plus de précision le nombre d’individus de notre public cible passant d’un stade à l’autre mais aussi de mieux comprendre les freins empêchant certains de passer à un stade supérieur ou à maintenir le comportement. Bien entendu, ce type de suivi implique une tâche de travail plus importante et l’utilisation d’outils tel que des sondages, des entretiens, etc.

Voici un exemple appliqué aux changements de pratiques des municipalités à l’égard de l’application du Q2-R22. Bien entendu, le choix des indicateurs peut varier en fonction du contexte.

Objectif D’ici 20XX, augmenter de X le nombre de municipalités "passant à l'action à court terme" dans l'application du Q2-R22.
Exemple d'ndicateur Nombre de municipalités ayant augmenté l'effectif d'inspection pour la prochaine saison estivale
Exemple de structure du plan d'action

Ce type de suivi a aussi ses limites, dont le fait que le choix des indicateurs pour chacun des stades pourra s'avérer complexe. En effet, dans différents contextes, ce ne sera pas nécessairement les mêmes éléments qui démontreront le stade de comportement auquel notre public cible adhère. Dans l'exemple précédent, pour considérer une municipalité comme étant "en voie d'être active", on a choisi l'indicateur "avis à la population pour les informer". Un autre indicateur pourrait aussi bien démontrer la même volonté de devenir plus active. Il sera alors pertinent de considérer une certaine flexibilité à l'égard de ces indicateurs.

Méthode des stades de changement de comportement avec plusieurs critères d'évaluation

Afin de réduire le plus possible les limites posées par les méthodes précédentes, il est possible de se doter d'un suivi des stades de changement de comportement avec plusieurs critères d'évaluation. Ainsi, différents critères ou une combinaison de ceux-ci pourrait attester d'un stade de comportement et constituer notre indicateur. Cette façon de faire permet de comprendre encore plus en détails l'évolution des publics cibles à l'égard de bonnes pratiques.

Voici un exemple qui avait été développé dans le cadre du suivi de la distribution d'abres:

Objectif D’ici 20XX, augmenter de X le nombre de riverains "passant à l'action à court terme" dans l'aménagement de leurs berges dans le sous-bassin Y.
Exemple d'ndicateur Nombre de riverains ayant une bande riveraine bien aménagée.
Exemple de structure du plan d'action

Dans cet exemple, on pourrait considérer que plusieurs critères doivent être respectés simultanément afin qu'un individu soit considéré à un certain stade de comportement. Ainsi, dans l'exemple complété ci-dessous, on pourrait qualifier l'individu concerné comme étant dans la catégorie "passant à l'action à court terme" en raison d'un nombre suffisant de critères respectés (notez que cette grille est construite de manière progressive, c'est-à-dire que les éléments acquis à un stade inférieur sont nécessairement acquis au stade suivant).

Exemple de structure du plan d'action

Cette dernière méthode pose aussi ses limites en raison de la subjectivité des évaluateurs et des concepteurs des indicateurs, qui peuvent influencer d'une manière ou d'une autre les résultats. Par contre, en suivi de changement de comportement, il est à toute fin impossible de prétendre détenir une démarche infaillible. Il est tout de même possible de réduire le biais que pourrait occasionner cette méthode en la combinant toujours à des entretiens avec le public cible ou des sondages, etc. Il est aussi important de bien se renseigner sur les pratiques que l'on souhaite voir modifiées. En effet, il est toujours préférable d'appuyer notre choix d'indicateurs avec de la littérature scientifique. Quelques références sont d'ailleurs fournies pour la plupart des pratiques présentées à la prochaine section.

Répertoire des bonnes pratiques par secteurs d'activité

Tel que mentionné à la section précédente, la plupart des problématiques identifiées dans les PDE ont comme causes de mauvaises pratiques dans plusieurs secteurs d'activités. Différents acteurs peuvent être à l'origine de celles-ci, notamment des citoyens, des municipalités, des entreprises, etc. Chacun des tableaux qui suit présente donc plusieurs bonnes pratiques en gestion de l'eau en fonction des secteurs d'activités et des acteurs interpellés.

Les pratiques sont traitées comme les causes associées à une problématique et un exemple d'objectif est présenté à chaque fois. En utilisant une des 3 méthodes présentées à la section précédente, il est possible de se concevoir des indicateurs de suivi de changement de comportement. Notez que les objectifs cités en exemple sont conçus pour le développement d'indicateurs avec la méthode simplifiée étant donné que la majorité des OBV fonctionnent avec ce type d'indicateurs.Étant donné que sur le long terme un suivi de changement de comportement devrait être soutenu par des résultats de performance environnementale, les indicateurs associés de performance environnementale sont également présentés.

Secteur municipal : public cible municipalitésouvrirFermer

Secteur municipal : public cible citoyensouvrirFermer

Secteur agricole : public cible producteurs agricolesouvrirFermer

Secteur forestier : public cible producteurs forestiersouvrirFermer