Accueil | Site global du ROBVQ |Contact

S'adapter, c'est possible !

Les scientifiques prédisent une augmentation, en fréquence et en quantité, des inondations au Québec dans les prochaines années.

Savoir que l’on habite dans une zone à risque et comprendre les risques associés est déjà une excellente première étape pour s’y adapter.

Vous trouverez ici des suggestions de mesures à mettre sur pied pour vous adapter, et réduire les impacts reliés aux inondations. À l’échelle citoyenne, plusieurs actions peuvent être envisagées.

À la maison

L’adaptation à la maison est essentielle. Plus vous serez préparé au risque d’inondation, plus vous réduirez les dommages matériels, physiques et psychologiques. Vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour savoir quoi faire avant, pendant et après une inondation.


AVANT L'INONDATION

1. Apprenez à connaître les risques associés à votre région

Même si aucune inondation n’a eu lieu sur votre territoire depuis les 20 ou même les 100 dernières années, cela ne veut pas dire que vous êtes à l’abri ! En effet, certaines inondations ont des périodes de récurrence de 2 ans, alors que d’autres ont des périodes de récurrence de 5, 20 ou 100 ans. Les inondations dont la période de récurrence est de 100 ans sont souvent les moins fréquentes, mais les plus fortes. Il est donc encore plus important de s’y préparer !

Ce qu’on appelle « période de récurrence » (ou « période de retour ») est une probabilité. Ainsi, cela ne signifie pas nécessairement que l’inondation aura lieu tous les 100 ans, mais que chaque année, elle a statistiquement 1 chance sur 100 de se produire. Elle pourrait donc survenir deux années de suite, ou deux fois en cinq ans, par exemple.


2. Préparez votre plan familial d’urgence

Un plan d’urgence est simple et rapide à préparer. Il peut être d’une grande aide en cas d’inondation. Avez-vous préparé le vôtre ?

COMMENT COUPER L’ÉLECTRICITÉ ?

Si le panneau de distribution est au sous-sol et que l’eau commence à recouvrir le plancher, ne prenez aucun risque. Appelez Hydro-Québec au 1 800 790-2424, ils s’occuperont de couper le courant pour vous.

Si vous décidez de couper vous-même le courant, assurez-vous que vos pieds ne sont pas sur un plancher humide et que vous n’êtes pas appuyé contre un objet métallique. Si le plancher est humide, tenez-vous sur une planche sèche. Avec un bâton sec, faites basculer l’interrupteur principal en position d’arrêt (« off »). (Recommandation d’Hydro-Québec)

Pour en savoir plus, visitez le site d’Hydro-Québec.


EN FAMILLE – QUELQUES CONSEILS POUR PRÉVENIR LES INQUIÉTUDES

Prenez connaissance des directives en cas d'urgence de l'école et de la garderie de vos enfants. Vous saurez ainsi qui appeler pour savoir où ils sont.

Inscrivez les numéros de téléphone importants dans la liste de contacts de votre téléphone cellulaire.

Communiquez à l'école et à la garderie les numéros de téléphone où vous joindre.

Convenez d'un lieu de rassemblement si vos enfants ne sont pas à l'école.

Si possible, identifiez une personne à appeler en dehors de votre municipalité.

Faites connaître ces renseignements à tous les membres de votre famille.

(Référence)


3. Préparez votre trousse d’urgence

En cas d’inondation, il est possible que vous ayez à vous débrouiller sans eau ni électricité pendant 72 heures. Soyez prêts ! Placez votre trousse d’urgence dans un endroit accessible. Tous les membres de la famille doivent savoir où elle se trouve. Il est conseillé de vérifier une fois par année le contenu de votre trousse et de la mettre à jour. Pour consulter la trousse d’urgence suggérée par le gouvernement du Québec, cliquez ici.

Quoi mettre dans sa trousse ?

Si vous quittez la maison, n’oubliez pas de préparer…

Comment préparer une trousse d'urgence familiale en langage simple (Gouvernement du Canada)

4. Adaptez votre maison

Les dommages résultants des inondations ne sont pas couverts par les assurances habitation typiques. Contactez votre compagnie d’assurance ou votre courtier pour savoir ce qui est couvert.

À propos de votre véhicule - IMPORTANT

Avant la montée des eaux, il est de votre responsabilité de stationner votre véhicule dans une zone qui ne sera pas inondée. Vous pouvez identifier un ou plusieurs endroits sécuritaires à l’avance. Ne vous déplacez jamais avec votre véhicule (ni à pied) dans une zone inondée. Le courant est souvent plus fort qu’il n’en a l’air, vous pourriez vous faire emporter par les eaux.


Cette section rassemble des informations provenant de plusieurs sources. Pour en savoir plus sur le sujet, visitez :

Le site de la Sécurité publique du Québec
Le site du Gouvernement du Canada
Le guide de préparation aux urgences de la Croix-Rouge

Également, dans le cadre du projet Rés-Alliance, le ROBVQ est allé à la rencontre de citoyens de Saint-Raymond afin de mettre en valeur les initiatives individuelles et collectives d'adaptation aux inondations. Visionnez le vidéo:



Pour en savoir plus sur la prévention des inondations, vous pouvez aussi, entre autres, consulter le site Internet du gouvernement du Canada.



PENDANT L’INONDATION

1. Restez informés !

2. Protégez-vous pour réduire les dommages

Saviez-vous que seuls les biens essentiels peuvent être admissibles à une aide financière ? Il est de votre responsabilité de protéger vos biens en cas d’inondation.

Si vous devez évacuer rapidement


APRÈS L’INONDATION

Après une inondation, vous devrez remettre votre demeure en bon état pour protéger votre santé, et vous assurer que votre maison ne subisse pas d’autres dommages à long terme. Vous devrez porter une attention particulière aux moisissures, à l’eau, aux médicaments et aliments ainsi qu’à tout ce qui aura été en contact avec l’eau de l’inondation.

Consignes pour réduire les risques pour votre santé et votre sécurité

La Croix-Rouge a également produit un guide sur le rétablissement après une inondation, qui vous guidera étape par étape dans les démarches à suivre dès votre retour à la maison. Cliquez ici pour le consulter.