Éditions

Abonnement

Le ROBVQ offre sa collaboration à la nouvelle ministre de l'Environnement pour faire de l'eau une priorité nationale

Écrit par Caroline Gagné - Édition du 10 décembre 2018

Parlement de QuébecLe 18 octobre dernier, le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ) a tenu à féliciter, par voie de communiqué, madame MarieChantal Chassé pour sa nomination à titre de ministre de l’Environnement. Le ROBVQ et les 40 organismes de bassins versants du Québec (OBV du Québec) ont tendu la main à la nouvelle ministre, ainsi qu’à tous les députés élus, pour soutenir la mise en oeuvre des engagements électoraux de la Coalition Avenir Québec (CAQ) en matière de gestion des ressources collectives en eau. 



Respecter les orientations de la Stratégie québécoise de l’eau



Dans ses réponses aux questions adressées par le ROBVQ aux différents partis politiques au cours le la campagne électorale, la CAQ affirmait vouloir faire de l'eau une priorité nationale et s'engageait à respecter les orientations énoncées dans la Stratégie québécoise de l'eau.

« La gestion intégrée de l’eau par bassin versant est l’un des piliers de la Stratégie. C’est pourquoi les OBV du Québec, à titre de partenaires privilégiés du gouvernement du Québec, seront heureux de mettre à profit leurs compétences pour la mise en oeuvre des actions liées à cette Stratégie», a affirmé Caroline Brodeur, présidente du ROBVQ.



Prévenir les inondations



Lors de la campagne électorale, la CAQ affirmait « souhaiter à tout prix éviter de revivre les inondations de 2017». Elle s’engageait d’ailleurs à « étudier les moyens à prendre pour mitiger les risques d’inondation ».



« Notre organisation et nos 40 membres souhaitent appuyer la démarche par la documentation des épisodes d'inondation, la délimitation des zones inondables partout au Québec et la réalisation de plans d'action pour la prévention des inondations », a expliqué Antoine Verville, directeur général du ROBVQ. 



Redonner l'accès aux berges aux Québécoises et Québécois



Dans sa plate-forme électorale, la CAQ proposait "une nouvelle jeunesse pour le Saint-Laurent et ses berges ». Ainsi, pour redonner aux Québécoises et Québécois l’accès aux berges, elle disait vouloir mettre sur pied une grande corvée nationale pour le fleuve, ses affluents et les autres cours d’eau de la province. Pour se faire, la formation politique souhaitait s’attaquer à la modernisation des stations d’épuration des eaux usées municipales et au nettoyage et à la décontamination des berges. « Nous sommes prêts à mobiliser les acteurs de l’eau partout en région pour que cet engament de la CAQ se réalise », a promis monsieur Verville.

Article suivantListe des articlesArticle précédent