Éditions

Abonnement

Des bandes riveraines agricoles saines grâce au CBE

Écrit par Caroline Gagné - Édition du 10 décembre 2018

Rémy BoutinDu mois d’août au mois d’octobre dernier, l’équipe du Conseil de bassin de la rivière Etchemin (CBE) a organisé la plantation de 1301 végétaux en bandes riveraines à St-Isidore dans le but réduire les impacts de l’agriculture sur la qualité de l’eau et d’augmenter la biodiversité agricole.

Pour mener à terme ce projet, le CBE est allé à la rencontre des producteurs agricoles installés en bordure du ruisseau Boutin et du tributaire sans nom pour les sensibiliser à l’impact de l’absence d’une bande riveraine règlementaire sur leur terre sur les ressources collectives en eau. Au total, 12 producteurs ont signé une entente avec l’organisme pour l’autoriser à effectuer la plantation. Certains d’entre eux ont également pris une part active au projet en participant à la plantation ou en prêtant du matériel pour effectuer les travaux.

Les producteurs participants pourraient tirer de nombreux avantages de ces 389 arbres, 890 arbustes et 22 fougères et vivaces plantés sur leur terre. Effectivement, en plus d’embellir le paysage et de protéger de grands vents, les bandes riveraines minimisent notamment l’érosion et les pertes de sols tout en permettant aux lisiers pesticides et fertilisants de demeurer dans les champs où leur action est souhaitée. Le CBE pense que ce nouvel aménagement permettra, à moyen terme, à une population de poissons de s’installer définitivement dans ces cours d’eau, car des pêches expérimentales menées en 2010, 2011 et 2017 avaient confirmé la présence d’ombles de fontaine dans le sous-bassin versant Le Bras.

Il est à noter que cette plantation a été réalisée dans le cadre du projet de « Mise en valeur du ruisseau Boutin et du tributaire sans nom » qui incluait également l’installation de divers aménagements fauniques, dont six seuils, pour favoriser la petite faune aquatique. Il a été rendu possible grâce à la participation de la Fondation de la faune du Québec, du ministère des Transports du Québec et de la fondation Héritage faune de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs.

Crédit photo: CBE

Article suivantListe des articlesArticle précédent