Éditions

Abonnement

L'indice de qualité morphologique, un outil dans la restauration de l'habitat aquatique du poisson dans le bassin versant du ruisseau à Benjamin

Écrit par Antoine Carpentier, Stagiaire à l'OBV Saguenay - Édition du 27 mai 2019

Ruisseau à BenjaminEn 2016, le Comité de bassin de la baie des Ha ! Ha ! (CBBH) et l’Organisme de bassin versant du Saguenay (OBV Saguenay) ont confirmé le problème de dégradation de l’habitat du poisson dû à une sédimentation d’origine agricole ou d’autres activités humaines dans le ruisseau à Benjamin (Ville de Saguenay). Désireux de bien orienter les efforts de restauration, les deux organismes ont caractérisé les habitats aquatiques et riverains sur le ruisseau et ses tributaires en 2017 et 2018.

En 2019, le portrait du bassin versant sera complété avec le calcul d’un indice de qualité morphologique (IQM), une cartographie des espaces de liberté, l’espace nécessaire au bon fonctionnement d’un cours d’eau et un portrait des pratiques agricoles. Plus spécifiquement, l’IQM servira à démontrer le niveau et les causes de la détérioration.

Ce mois-ci, l'IQM a été appliqué sur sept zones du ruisseau Benjamin et a été calculé selon des photos aériennes (ortho photos). Une validation sur le terrain a également été faite.

L’indice utilisé a été créé par des experts dans le domaine de l’hydrologie au laboratoire de géomorphologie et de dynamisme fluvial de l’UQAR, adapté de l’indice créé par des chercheurs italiens. L’indice sert donc à caractériser le ruisseau Benjamin et à démontrer si le cours d’eau est naturel, en bonne santé ou s’il est trop aménagé. Dans ce dernier cas, il sera proposé de le réaménager de manière à le ramener le plus près possible de son état naturel.

Ces résultats seront publiés au mois de juin 2019 à la suite de la vérification terrain et de la rédaction du rapport. Un diagnostic permettra ensuite de cibler les causes de la détérioration des habitats aquatiques. En découlera un processus de concertation qui orientera la production d’un plan d’intervention visant à privilégier la restauration de l’habitat aquatique du poisson dans tout le bassin versant. Ce projet s’inscrit dans le développement d’une démarche pilote de gestion intégrée exportable aux autres bassins versants agricoles de la zone Saguenay.

Article suivantListe des articlesArticle précédent