Éditions

Abonnement

Une vision métropolitaine de l'eau qui mise sur la concertation

Écrit par Éloïse Richard-C., CMQ - Édition du 25 novembre 2019

La présence d’une eau potable de qualité et en quantité suffisante est déterminante pour le développement du territoire métropolitain. C’est dans ce contexte que la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) a décidé d’élaborer, en concertation avec différents partenaires du milieu, une Vision métropolitaine de l’eau dont la démarche s’échelonnera jusqu’au printemps 2020.

Un comité de réflexion représentatif du milieu

Pour mener à bien cette démarche, la CMQ a mis sur pied un comité de réflexion, formé de gens de divers horizons, qui a le mandat d’élaborer une vision et des orientations métropolitaines en matière de protection et de mise en valeur de l’eau. Les organismes de bassin versant sont partie prenante de ce processus puisque des représentants de cinq d’entre eux sont aussi membres du comité. D’ailleurs, la CMQ se fait accompagner dans cette démarche par Antoine Verville, directeur général du Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ).

La connaissance des enjeux de l’eau, un élément essentiel au succès de la démarche

Si l’exercice d’élaboration d’une vision porte les gens à rêver et à se projeter dans le futur, il faut tout de même à la base bien connaître les conditions de départ. Ainsi, dès le début du processus, les organismes des bassins versants de la région ont été impliqués dans l’acquisition et la synthèse des connaissances sur les différents enjeux de l’eau du territoire. Ils ont notamment été mandatés pour réaliser des portraits de bassins versants de prises d’eau, et ont également été impliqués dans le suivi de la qualité de l’eau via un réseau métropolitain, ainsi que sur la documentation des épisodes de crues pour l’ensemble du territoire. L’objectif recherché est d'offrir une base commune de connaissances à l’ensemble des partenaires.

Afin de se doter d’une vision concertée et portée par toute la communauté, la CMQ souhaite ultimement mettre à profit un réseau élargi de plus de 180 partenaires du milieu.

Article suivantListe des articlesArticle précédent