Éditions

Abonnement

Position du ROBVQ sur les néonicotinoïdes

Écrit par Héloïse Fernandez - Édition du 24 février 2020

Le Regroupement des organismes bassins versants du Québec (ROBVQ) demande l’interdiction des néonicotinoïdes au Québec d’ici 2021. Pendant la période de transition, il est proposé, entre autres, de bannir l’enrobage des semences par des néonicotinoïdes, d’interdire leur utilisation préventive ainsi que d’accompagner les producteurs agricoles afin qu’ils mettent en œuvre de meilleures pratiques.

La réglementation de l’étiquetage des produits comportant des néonicotinoïdes est également recommandée afin que ces derniers soient plus facilement identifiables. Par ailleurs, un suivi de l’utilisation de ces pesticides sur les insectes et la qualité de l’eau de surface et souterraine doit également être mis en place. Enfin, le développement de l’agriculture biologique et des solutions naturelles de gestion des insectes nuisibles font partie des recommandations du ROBVQ.

Ces recommandations du ROBVQ sur les néonicotinoïdes s'inscrivent en complémentarité à sa position sur l'utilisation des pesticides au Québec. À cet effet, le ROBVQ souhaite que les nouvelles pratiques visant à diminuer l’utilisation de pesticides soient encouragées financièrement et puissent être facilement accessibles aux agriculteurs et aux forestiers qui souhaitent les adopter, que les programmes qui vont déjà en ce sens soient bonifiés et qu'ils profitent d’une visibilité plus grande auprès des utilisateurs.

Pour en connaître davantage sur cette position, nous vous invitons à consulter son mémoire à cet effet.

Version complète du positionnement du ROBVQ sur les néonicotinoïdes.

Article suivantListe des articlesArticle précédent