Éditions

Abonnement

L'école L'Éveil de Sainte-Marie innove avec le COBARIC

Écrit par Émilie Sirois - Édition du 24 février 2020

À l’automne 2019, le Comité de bassin de la rivière Chaudière (COBARIC) a réalisé un prototype de jardin de pluie à l’école primaire l’Éveil de Sainte-Marie. Réalisée en collaboration avec le Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches (CRECA), cette plate-bande à première vue ordinaire permet de ralentir les eaux de ruissellement et de limiter l’apport de polluants et matières en suspension dans le ruisseau du Marais.

Un jardin pour gérer les eaux de pluie

Le jardin de pluie se divise en deux strates. La strate inférieure est un trou rempli de gravier. La strate supérieure est composée de terre dans laquelle seront plantés des végétaux au printemps 2020. L’eau et les sédiments seront d’abord absorbés par la terre alors que le surplus remplira l’espace entre les roches. Le résultat escompté est la diminution des eaux de ruissellement, et donc des quantités de sédiments et polluants acheminés vers le ruisseau du Marais et le grand marais Sylvain-Denis du parc nature du Domaine Taschereau.

Un jardin éducatif

Pour madame Julie Simard, directrice de l’école l’Éveil, ce projet a une importante valeur éducative. Les élèves, en constatant les bienfaits d’un tel aménagement, sont directement sensibilisés à la gestion durable des eaux de pluie.

Par ailleurs, une classe en plein air pourrait être aménagée à proximité du jardin de pluie.

Ce premier jardin de pluie à l’école l’Éveil sert d’introduction à un projet de plus grande envergure prévu au printemps et à l’automne 2020 à Sainte-Marie. Le COBARIC souhaite que ce prototype donne naissance à plusieurs autres initiatives de ce genre!

Des partenaires essentiels

Ce projet a été réalisé dans le cadre de Sous les pavés, une initiative du Centre d’écologie urbaine de Montréal, financée par le Fonds vert dans le cadre d’Action-Climat Québec, un programme du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques découlant du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques. La Banque TD est aussi partenaire de soutien pour la réalisation des sites.

Page Web

Article suivantListe des articlesArticle précédent