Éditions

Abonnement

Les OBV : 40 acteurs de terrain essentiels à l'amélioration des connaissances sur les inondations au Québec

Écrit par Jérémie Roques, ROBVQ - Édition du 27 mai 2020 - Dossier spécial inondations

Depuis 2017, les organismes de bassins versants du Québec collectent, de manière coordonnée et standardisée, des informations sur les évènements d’inondation à l’échelle de la province. Ce travail, amorcé par le projet de documentation des inondations lui-même initié par le ministère de la Sécurité publique (MSP), l’Université Laval et le ROBVQ, vise le développement et la consolidation de la mémoire des inondations aux Québec. Il est sans contredit que ces travaux viendront appuyer la prise de décision des municipalités, des MRC, du gouvernement et des aménagistes concernant la gestion des mesures d’urgence, l’aménagement du territoire dans les plaines inondables, la gestion des milieux naturels et la protection des rives.

 

 

Les 40 OBV du Québec ont, à ce jour, récolté près de 1 000 informations ponctuelles sur le niveau maximum atteint par les crues, leur niveau dynamique au moment de la concentration de la crue et de la décrue, ou encore leurs impacts réels observés sur le territoire. Ces informations, ainsi que leur exploitation dans un cadre de recherche appliquée ou d’application réglementaire, permettront d’améliorer la préparation, la prévention et le rétablissement des communautés touchées par les inondations.

Pour garantir la standardisation des méthodes de collectes et la meilleure exploitabilité des données recueillies, les porteurs de projet, en concertation avec les autres acteurs du territoire ont développé :

1) Une liste et une description des éléments ponctuels à documenter (marqueurs de crue) ainsi que des données descriptives de ceux-ci ;

2) Une méthodologie, un protocole et des outils uniformes à utiliser par les OBV lors de la préparation, pendant et après le déplacement sur le terrain pour le marquage et le référencement exhaustif de l’inondation ;

3) Une série de formations sur les méthodologies développées et sur le suivi requis pour chaque évènement.

En parallèle, le ROBVQ accompagne, avec le soutien de l’Université Laval, le MSP et l’Université de Montréal (Centre d’expertise numérique pour la recherche) dans la conceptualisation d’une base de données (SAPIENS - Système d’Acquisition pour la Production d’Informations et d’Études sur la Nature des Sinistres) qui centralisera les informations collectées.

À terme, les protocoles et outils développés visent à rendre disponible une méthode de référencement uniforme des informations recueillies par tous les acteurs sur les aléas et leurs impacts à l’échelle de la province.

Article suivantListe des articlesArticle précédent