Éditions

Abonnement

Projet des municipalités « Phares »

Écrit par Vincent Jauffrit - Édition du 7 avril 2015

Projet des municipalités "phares"Le Projet des municipalités phares visant la protection, la restauration et la mise en valeur de lacs habités est un bon exemple de collaboration entre des municipalités et un OBV pour améliorer les ressources en eau et des milieux associés. Il a été réalisé par les municipalités du Canton de Gore, de Lantier, de Saint-Anne-Des-Lacs et par la Ville de Saint-Colomban, toutes situées dans des MRC différentes, ainsi que par Abrinord.

Dans un premier temps, les municipalités ont mandaté des experts pour réaliser un diagnostic de chacun des 11 lacs concernés. De ces diagnostics sont ressortis des pistes d’actions concernant les travaux à réaliser pour améliorer la qualité des lacs en question.

Abrinord coordonne les opérations et s’assure de l’application des recommandations environnementales et sociales préconisées dans les rapports techniques. C’est dans cette optique qu’Abrinord travaille sur les aspects financiers des travaux de protections, restauration, mise en valeur et sensibilisation.

L’objectif majeur du projet est d’entreprendre les travaux nécessaires sur les onze lacs concernés pour améliorer la qualité de ces derniers. À terme, et une fois que toutes les actions auront été finalisées, cette entreprise vise une amélioration générale de la qualité de la ressource en eau et des milieux aquatiques du bassin versant de la rivière du Nord.

Au total, ce sont près de 200 actions qui vont être réalisées sur des aspects allant de la gestion de la faune, à la stabilisation et la revégétalisation des bandes riveraines en passant par l’amélioration des infrastructures existantes. Pour ce faire, de nombreuses catégories d’acteurs venant de milieux différents  (communautaire, municipal, économique) sont mobilisées dans une démarche concertée.

Enfin, il est important de préciser que la portée du projet n’est pas uniquement opérationnelle. En effet, l’un des objectifs est aussi d’initier un changement des comportements citoyens, un volet sensibilisation a donc été intégré se traduisant notamment par l’apposition de panneaux et la distribution d’affichettes informatives.

Cette pratique vient d’être intégrée dans le répertoire des bonnes pratiques municipales de gestion intégrée de l’eau, le Répert’eau. Pour plus d’informations concernant cette bonne pratique, il est possible de la consulter la fiche lui étant dédiée.

Article suivantListe des articlesArticle précédent