Éditions

Abonnement

Un outil de gestion durable pour les élus du bassin versant de la Ristigouche

Écrit par Oriana Farina - Édition du 7 avril 2015

Cahier des élusAfin de doter les élus et les décideurs municipaux d’outils de gestion durable, l’OBV Matapédia-Restigouche a, en 2014, mis sur pied le projet « Ma municipalité et ses milieux sensibles aquatiques: Maintenir une cohabitation durable ».

Le projet consiste en l’élaboration d’un cahier de gestion durable de la ressource eau. Il est destiné aux décideurs et aux employés municipaux. Ce cahier leur donnera accès à de l’information pertinente et locale et leur permettra ainsi de prendre des décisions éclairées dans leurs projets de développement et d’adoption de mesures de protection des salmonidés et de ses habitats. Afin d’assurer un transfert des connaissances réussi, le cahier propose un portrait du bassin versant en y reliant des enjeux de la ressource en eau avec des analyses spécifiques à chaque municipalité concernant : la cohabitation entre le développement urbain et sa biodiversité; l’utilisation de l’eau potable; les aires de ruissellement; les perturbations et les vulnérabilités et les forces de ces municipalités face aux changements climatiques. Des visites terrains seront organisées avec les élus et les employés municipaux afin de leur permettre de mieux prendre connaissance de ces problématiques, mais aussi de les sensibiliser aux richesses aquatiques. Le projet sera finalisé par un plan d’action destiné à chaque municipalité.

Les rivières et grands lacs des bassins versants des rivières Matapédia et Ristigouche sont reconnus mondialement pour la grosseur et la grande quantité de salmonidés qu’ils abritent. La pêche au saumon est, par ailleurs, un important moteur économique pour la région. Toutefois, les facteurs reliés à l’affectation du territoire, tels que le développement urbain, ont un impact négatif sur ces derniers en raison de l’apport en sédiments et nutriments qu’ils provoquent. C’est particulièrement vrai dans le bassin versant, puisque les frayères sont situées à proximité des centres urbains. De plus, les milieux humides sont à 99% non classifiés et risquent de disparaître sans être connus. C’est donc afin de répondre à ces problématiques, identifiées dans le Plan directeur de l'eau (PDE) de l'OBV, ainsi que dans une perspective de cohabitation durable entre le monde municipal et le milieu aquatique que ce projet a été développé.

Notons que le projet a vu le jour grâce au programme « Découvrir les Habitats Fauniques » de la Fondation de la Faune du Québec et ce, en partenariat avec La Corporation de gestion des Rivières Matapédia et Patapédia, le MDDELCC,  la MRC de La Matapédia, la MRC d’Avignon et sept centres urbains participants: les villes d’Amqui et Causapscal et les municipalités de Sayabec, Val-Brillant, Lac-au-Saumon, Ste-Florence et Matapédia.

Pour obtenir plus d’information sur le projet, communiquez avec Mireille Chalifour ou Oriana Farina.

Article suivantListe des articlesArticle précédent