Éditions

Abonnement

Les OBV et les MRC de la région des Laurentides se mobilisent pour la protection des milieux humides et hydriques 

Écrit par Mélanie Lauzon, Organisme des bassins versants des rivières Rouge, Petite nation et Saumon - Édition du 24 août 2020

C’est dans une optique d’arrimage des efforts de conservation des milieux humides et hydriques que les organismes de bassins versants Abrinord, COBALI, COBAMIL et RPNS ont tenu une première rencontre régionale réunissant les MRC de la région des Laurentides (Antoine-Labelle, Argenteuil, Deux-Montagnes, La Rivière-du-Nord, Les Laurentides, Les Pays-d’en-Haut et Thérèse-De Blainville), la Ville de Mirabel, la MRC Les Moulins et le Conseil régional de l’environnement des Laurentides, le 18 février dernier, à Sainte-Agathe-des-Monts. 

 

Favoriser les échanges et le partage d’expérience 

Ainsi rassemblés, les acteurs municipaux ont pu prendre part à des échanges enrichissants au sujet de l’élaboration de leurs Plans régionaux des milieux humides et hydriques (PRMHH). Les aspects méthodologiques de la démarche ont également été abordés sous forme de partage d’expérience par les MRC d’Argenteuil et Les Moulins, qui sont les plus avancées dans l’élaboration de leur plan respectif. 

 

Des idées constructives pour la concertation régionale

Les présentations et les interventions des participants ont donné lieu à plusieurs discussions constructives qui ont été bien appréciées par l’ensemble des participants, notamment la proposition de certains mécanismes de concertation afin de poursuivre l’arrimage à un niveau régional en incluant les décideurs. Les OBV, chargés d’élaborer des objectifs de conservation des milieux humides et hydriques pour leurs plans directeurs de l’eau respectifs, se sont évidemment montrés enclins à accompagner les MRC dans ces efforts de concertation.

 

Une mobilisation encourageante

L’événement s’est donc révélé rassembleur et encourageant pour les participants, qui ont pu assister à une réelle mobilisation des acteurs régionaux pour la protection des milieux humides et hydriques. Tel qu’exprimé par M. Guy Charbonneau, maire de la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines : « Il est temps d’être proactif, de passer à l’action et de développer des stratégies communes à l’échelle régionale pour sensibiliser nos citoyens et l’ensemble des élus à la protection des milieux humides et hydriques, incluant les plaines de débordement ». 

 

© Catherine Baltazar

Article suivantListe des articlesArticle précédent