Éditions

Abonnement

Déploiement des bureaux de projets sur les inondations: Les OBV du Québec tendent la main en soutien à leur gouvernance

Écrit par Antoine Verville - Édition du 22 février 2021

En décembre dernier, le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ) félicitait le gouvernement du Québec pour l’annonce de la mise en place de 10 bureaux de projets dans les principales régions touchées par les inondations et confirmait son engagement à le soutenir dans leur déploiement. Cette annonce avait été faite par Mme Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et M. Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles.

« La prévention et la gestion des inondations sont au cœur des processus de concertation par bassin versant que mènent les organismes de bassins versants (OBV) du Québec depuis près de 20 ans. Ce mandat de concertation est inscrit à la Loi sur l’eau et c’est en ce sens que nous tendons la main au gouvernement pour appuyer la mise en place de cette nouvelle approche de gouvernance territoriale », a affirmé John Husk, président du ROBVQ et vice-président du Conseil de gouvernance de l’eau des bassins versants de la rivière Saint-François, un des territoires ciblés par les bureaux de projets.

Soutenir la résilience face aux inondations

Depuis plus de 10 ans, plusieurs OBV soutiennent des processus de résilience face aux inondations. « Développement de plans d’adaptation, création de comités citoyens, déploiement de systèmes de surveillance des crues, modélisation des ruissellements de surface et appui à la création d’infrastructures vertes et naturelles : voilà quelques exemples de projets concrets issus des processus de concertation menés par les OBV », a affirmé Antoine Verville, directeur général du ROBVQ. « Avec le budget de 345 millions prévu pour soutenir les mesures qui seront identifiées dans les plans d’intervention des bureaux de projet, nous croyons que de telles initiatives pourront se multiplier et réduire notre vulnérabilité face aux inondations », a-t-il poursuivi. 

Par ailleurs, le ROBVQ a tenu à rappeler que sur les territoires non couverts par les bureaux de projet, les OBV du Québec maintiennent leur présence pour soutenir les dialogues régionaux sur l’eau et les inondations. Ils y offrent leur entière collaboration pour la recherche de solutions face aux enjeux d’inondations en eau libre, par embâcles, par débordement des réseaux ou par submersion côtière.

Article suivant Liste des articles Article précédent