Sélectionner une page

Communiqués des OBV

Bioblitz sur les Champignons

Le 11 septembre dernier, l'OBV du Chêne a organisé un Bioblitz sur les champignons dans la forêt de la Seigneurie de Lotbinière. Voici le communiqué de presse qui parle de cet événement. Pour en savoir plus sur nos événements, visitez notre page Facebook!

Participation accrue des membres à l’assemblée générale annuelle de la CBJC !

Assemblée générale annuelle de la Corporation du bassin versant de la Jacques-Cartier.

8 000 arbres pour la résilience climatique de la baie de Carillon

Grâce aux efforts et au soutien de nombreux organismes locaux et régionaux concernés par la résilience climatique de la communauté et des écosystèmes, 8 000 arbres auront été plantés cette semaine, à Saint-André-d’Argenteuil, dans la zone inondable de la baie de Carillon. La journée de plantation communautaire du samedi 18 septembre, qui a réuni plus d’une trentaine de planteurs, dont huit résidents du secteur, aura déjà permis d’en mettre 6 600 en terre, ce qui est remarquable !

« Ce projet constitue un très bel arrimage avec notre vision pour l’avenir de la municipalité, pour bâtir la résilience de la communauté. », se réjouit le maire de Saint-André-d’Argenteuil, Marc-Olivier Labelle, qui était présent pour planter des arbres tout au long de la journée de samedi.

Un réseau dynamique de surveillance volontaire des lacs: RSVL

L’Organisme de bassin versant Matapédia-Restigouche (OBVMR), qui coordonne le réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL) dans tout le bassin versant, est particulièrement reconnaissant de l’engagement des municipalités, des partenaires et des bénévoles. Que nos lacs soient échantillonnés est un privilège! Naviguer sur une eau en bonne santé est le plus bel héritage à transmettre!


15ème anniversaire de Terres et Rivières Durables

Causapscal, le 9 septembre 2021 - L’Organisme de bassin versant Matapédia Restigouche (OBVMR) souligne l’importance d’un dialogue établi il y a 15 ans entre les secteurs agricole et salmonicole lors d’un premier colloque Terres et Rivières Durables, une première au Québec. Cela a permis d’instaurer une façon d’agir ensemble sur des projets visant à mettre en place des pratiques d’agriculture durable et respectueuses des cours d’eau. À noter que la Matapédia est riche de son panorama de cultures diversifiées et abrite certaines des plus belles rivières à saumon du Québec.


Améliorons notre environnement en végétalisant nos bandes riveraines!

Le CBE a tenu sa 15e édition de distribution de végétaux annuelle le 26 et 27 mai 2021. L'objectif est de sensibiliser le plus grand nombre de citoyen à la végétalisation des bandes riveraines. Voici le communiqué de presse qui en parle et restez à l'affut de nos activités en vous abonnant à notre page.

A l'assaut contre la Berce du caucase_fin de saison 2021

Cet été, notre équipe responsable de l’éradication de la berce du Caucase du Bassin Versant de la Rivière Etchemin (CBE) n’a pas eu le temps de s’asseoir sur ses lauriers. En effet, la berce du Caucase a grandement profité du printemps chaud et hâtif pour dominer la flore indigène aux abords des berges des affluents de la rivière Etchemin. Notre équipe a pu observer que les plants matures étaient en floraison deux semaines plus tôt que prévu cette année comparativement aux années précédentes. Si vous croyez apercevoir la berce du Caucase, contacter immédiatement le service régional au 581-224-6671 ou remplissez le formulaire en ligne au byebyeberceducaucase.com. 

Aménagements dans le bassin versant de la rivière le Bras

Le Conseil de Bassin de la Rivière Etchemin (CBE) a poursuivi cet été son projet de restaurer et de préserver la qualité de l’eau dans le sous-bassin de la rivière Le Bras, principal tributaire de la rivière Etchemin. Deux projets d'aménagements sont en cours:


- un corridor boisé de 9544 m² de près de 3000 arbres et arbustes;


- des bandes riveraines en partenariat avec des entreprises agricoles situées sur le rang de la Grande-Ligne à Saint-Isidore.

Freinons l'invasion de la renouée du Japon

Originaire d’Asie, la renouée du Japon a été introduite en Amérique du Nord à des fins ornementales au XIXe siècle. Depuis, elle a connu une expansion incontrôlée, colonisant les abords des cours d’eau et les milieux humides, de même que les milieux perturbés, les fossés et les canaux d’irrigation. Elle figure sur la liste des 100 espèces exotiques envahissantes les plus néfastes au monde de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Sa présence sur un territoire représente donc une menace, entre autres, pour la conservation des écosystèmes riverains. En effet, la renouée du Japon nuit aux espèces indigènes des milieux qu’elle colonise, en les privant de lumière avec son feuillage imposant, et en produisant des toxines par ses rhizomes. De plus, son système racinaire fragilise les berges, facilitant ainsi le phénomène d’érosion. Pour en savoir plus sur nos actions pour lutter contre l'invasion de la renouée du Japon, ci-joint le communiqué de presse qui en parle.

À la découverte de la rivière Etchemin dans le cadre du mois de l’eau

Notre équipe a participé à la célébration de la fête de la pêche au parc Taschereau de Sainte-Claire le 05 juin. Plusieurs activités et des lots à gagner ont été proposées dans le cadre de la découverte de la rivière Etchemin, entre autres le rallye Etchemin, la pose de bourolles.