Sélectionner une page

Les architectes du ROBVQ

Qui sont les architectes du ROBVQ?

Dans le cadre des célébrations entourant ses 20 ans d’existence, le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ) vous invite à découvrir les dirigeants et les employés des organismes de bassins versants (OBV) du Québec qui ont été en fonction au cours des deux dernières décennies et dont les réalisations ont fait avancer le réseau des OBV. Les fiches ci-dessous mettent en valeur les accomplissements de chacun des architectes, mais révèlent également des informations ludiques qui permettent de faire briller leur personnalité.

Revenez visiter cette page régulièrement. Des fiches seront ajoutées chaque semaine.

Les architectes

Julie Trépanier, La gardienne des données SIG

Coordonnatrice du PDE et chargée de projets à l’OBV de la Capitale, de 2009 à novembre 2021

Julie a cumulé plus de 12 ans d’expérience à l’OBV de la Capitale et a travaillé sur les deux générations de plans directeurs de l’eau (PDE). Elle a su développer son esprit critique face à la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) et améliorer ses façons de faire au cours de son parcours. Elle a su apprendre à travailler avec chacune des particularités des catégories d’acteurs de l’eau et être à l’écoute de leurs besoins.

Sa manie: Vider complètement ses assiettes, jusqu’à s’en lécher les doigts.

La journée la plus marquante de sa carrière: La dernière journée de travail de décembre 2009, où elle a appris qu’elle serait prolongée grâce à l’obtention d’un contrat in extremis !

Si un film était fait sur son implication, le titre serait: L’OBV tatoué sur le cœur !

Francine Trépanier, L’éternelle optimiste

Directrice de l’OBV CARA depuis 30 ans!

Madame Trépanier fut lauréate du Prix reconnaissance ROBVQ 2011, lors du 1er Gala Misez Eau, pour son implication exceptionnelle dans la gestion de l’eau par bassin versant (GIEBV). Elle a partagé temps et expertise lors d’événements marquants ayant contribué à la mise en place de la Politique nationale de l’eau, notamment lors du Symposium sur la gestion de l’eau de décembre 1997 et dans le cadre de la Commission Beauchamp, lors d’un atelier sur l’approche écosystémique et la GIEBV tenue en 1999.

C’est avec détermination et surtout conviction qu’elle s’active depuis plus de 30 ans au sein de l’OBV CARA, pour mettre en place la GIEBV pour la rivière L’Assomption. En 1998, par la tenue du premier colloque J’ai le goût de l’eau, son organisation marqua le départ d’une nouvelle vision menant à la publication du 1er plan directeur de l’eau (PDE) au Québec. Elle poursuivit son engagement par la mise en place d’un comité de réflexion sur l’arrimage entre le schéma d’aménagement et de développement (SAD) des MRC et le PDE des OBV.

Tous ces grands projets, chantiers, engagements visent à soutenir l’adhésion dans son milieu à la protection des ressources en eau. Son nouveau défi: doter son territoire d’une maison de l’eau, outil remarquable de sensibilisation et d’éducation.

Son « superpouvoir »: Sa mémoire! Elle est une véritable bibliothèque humaine, la mémoire de la CARA.

La journée la plus marquante de sa carrière: Le dépôt du 1er PDE au Québec (PDE L’Assomption) et son approbation.

L’animal qui la représente le mieux: La fourmi, car elle accomplit de grandes choses pour sa taille. C’est une travaillante acharnée et dévouée, engagée pour son équipe et son réseau. Finalement, elle a réalisé ou participé à de grands chantiers (PDE, GIRE au Québec, Pavillon de la rivière, restauration des frayères pour l’esturgeon jaune, Maison de l’eau).