Sélectionner une page

Nos projets

Thème : gouvernance de l’eau

Projet de gestion intégrée de la section fluviale de la rivière des Outaouais située en territoire québécois

En janvier 2020, le ROBVQ a reçu le mandat du ministère de l’Environnement et de la lutte contre le Changement climatique de coordonner, avec l’implication de sept (7) organismes de bassins versants et d’une table de concertation régionale (TCR) la mise en place de la gestion intégrée sur la section fluviale de la rivière des Outaouais située en territoire québécois, jusqu’alors considérée orpheline de la gestion intégrée de la ressource en eau. Ce projet consiste à établir la structure de gouvernance collégiale et à réaliser un plan régional de gestion des ressources en eau pour toute la section fluviale de la rivière des Outaouais (portion québécoise).

Répertoire des stations de lavage des embarcations motorisées

Le ROBVQ réalise un inventaire québécois des stations de lavage d’embarcations nautiques qui seront répertoriées dans base de données géographiques. Celle-ci indiquera également le coût d’utilisation, et la présence, ou non, d’un opérateur. Une fois achevée, cette base de données sera rendue publique et exploitable à l’aide d’outils SIG ou GPS.

AGIRE : l’application de gestion intégrée des ressources en eau

Depuis 2015, le ROBVQ, en collaboration avec les OBV, travaille au développement d’une base de données pour le suivi et la mise en œuvre des plans directeurs de l’eau.

En 2019, le ROBVQ recevait une subvention pour le développement d’un système de gestion des données portant sur le suivi des PDE et des PGIR et le soutien aux utilisateurs de ce système. Encore en cours de développement, ce système permettra, à termes de/d’ :

  • Uniformiser et centraliser l’information nécessaire au suivi et à la mise en oeuvre des PDE et des PGIR pour faciliter la compilation et l’interprétation des données par les OBV, les TCR et les acteurs régionaux de l’eau;
  • Cibler efficacement les problématiques territoriales et orienter les décisions des acteurs de l’eau;
  • Appuyer les OBV et les organismes coordonnateurs de TCR dans la réddition de comptes concernant la mise en œuvre des actions prévues aux PDE et aux PGIR.

Thème : aménagement et adaptation

Analyse coûts-avantages de l’adaptation aux inondations en contexte de changements climatiques

Les territoires de la rivière Coaticook (OBV : COGESAF), de la rivière Jacques Cartier (OBV : CBJC) et de la rivière Chaudière ( OBV : COBARIC) sont, comme beaucoup d’autres au Québec, exposés à différentes problématiques de sécurité civile liées aux aléas fluviaux et aux impacts des changements climatiques. Celles-ci sont aussi généralement associées aux enjeux d’aménagement du territoire, de politiques publiques et économiques ; d’acceptabilité sociale, mais aussi d’incertitude face aux aléas.

Pour accompagner les décideurs présents sur ces différents territoires dans la prise de décisions vers une meilleure résilience de leurs communautés, Ouranos et le ROBVQ ont initié en 2018 le projet d’Analyse des coûts et des avantages des solutions face aux inondations dans un contexte de changements climatiques.

Documentation des inondations

Depuis 2017, les organismes de bassins versants du Québec collectent, de manière coordonnée et standardisée, des informations sur les évènements d’inondation à l’échelle de la province. Ce travail, amorcé par le projet de documentation des inondations lui-même initié par le ministère de la Sécurité publique (MSP), l’Université Laval et le ROBVQ, vise le développement et la consolidation de la mémoire des inondations aux Québec.

Les 40 OBV du Québec ont, à ce jour, récolté près de 1 000 informations ponctuelles sur le niveau maximum atteint par les crues, leur niveau dynamique au moment de la concentration de la crue et de la décrue, ou encore leurs impacts réels observés sur le territoire.

Gestion durable des eaux pluviales

Depuis 2012, le ROBVQ développe différentes initiatives dans le cadre du projet Acteurs locaux Eau boulot! pour outiller les intervenants municipaux et pour faciliter l’exercice de leurs responsabilités légales en matière de gestion de l’eau.

C’est ainsi que l’Autodiagnostic municipal en gestion durable des eaux pluviales et son Guide d’accompagnement ont vu le jour pour faciliter l’évaluation, par les organisations municipales, de leur gestion des eaux pluviales sur leur territoire et identifier des pistes d’amélioration.

Les exemples illustrés dans ces deux documents font actuellement l’objet d’une série de webinaires, organisés avec la collaboration de Réseau-Environnement, afin d’outiller au mieux les intervenants municipaux en matière de gestion durable des eaux pluviales.

Diagnostic résidentiel sur la capacité de résilience aux inondations

Les épisodes importants d’inondation qui ont touché le Québec en 2017 et 2019 ont amené citoyens et autorités à se questionner sur notre capacité à se préparer et à s’adapter à ce type d’événement.

Dans ce contexte le ministère de la Sécurité publique (MSP) a dégagé des fonds pour développer un projet de recherche-action. Ainsi, le ROBVQ s’est associé à une équipe menée par Isabelle Thomas, professeure à la faculté d’aménagement de l’Université de Montréal, pour unir leurs expertises respectives et développer un outil diagnostic résidentiel adapté aux réalités géographique et climatique québécoises ainsi qu’au cadre bâti. L’expertise d’Architecture sans frontières Québec (ASFQ) sera également sollicitée pour l’adaptation de l’outil au cadre bâti et un organisme de bassin versant facilitera le déploiement du projet pilote au sein d’un milieu récepteur.

Résalliance

La Rés-Alliance est une une communauté de pratique de collectivités résilientes aux changements hydroclimatiques. Elle a pour objectif d’assurer un transfert de connaissances et un partage d’expériences entre les diférentes collectivités qui ont à s’adapter aux nouvelles réalités climatiques qui affectent la gestion des ressources en eau.

Constituée de petites et moyennes municipalités, les collectivités de huit territoires, accompagnées de leur organisme de bassin versant, ont réalisé une même démarche pour se doter de plans d’adaptation.

En tout, ce sont 34 collectivités qui, à ce jour, sont engagées dans le projet et peuvent s’inspirer de la démarche d’adaptation initiée.

L’ARUC-DCC : Défis des Communautés Côtières de l’estuaire et du golfe du Saint-Laurent à l’heure des changements climatiques

De 2009 à 2016, le ROBVQ, par l’intermédiaire d’Antoine Verville, alors directeur général adjoint du ROBVQ s’associait à Steve Plante, professeur à l’université du Québec à Rimouski pour diriger l’ARUC-DCC, un regroupement de chercheurs et de partenaires issus d’OBNL préoccupés par les enjeux environnementaux pour créer des alliances entre les milieux académique et de terrain et favoriser la collaboration entre les acteurs et l’apprentissage mutuel de connaissances scientifiques et locales. L’ARUC-DCC visait la recherche-action participative sur des enjeux relatifs aux changements climatiques.

Thème : sensibilisation

Pensez bleu

En juin 2020, à l’occasion du Mois de l’eau, le réseau des OBV du Québec en collaboration avec le Centre d’Interprétation de l’eau (C.I.Eau) et Réseau-Environnement lançaient Pensez bleu, une grande campagne de sensibilisation aux impacts des gestes du quotidien sur la qualité de l’eau et d’adoption de bonnes pratiques. Cette campagne qui s’adresse aux québécois(e)s âgés de 11 à 77 ans se déploie à la TV, sur le web sur les réseaux sociaux.

JUIN – Mois de l’eau

​En 2017, dans le cadre de l’adoption de la Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et favorisant une meilleure gouvernance de l’eau et des milieux associés, le gouvernement du Québec proclamait le mois de juin « Mois de l’eau » dans le but de sensibiliser et d’éduquer la population du Québec sur l’eau et ses enjeux.

Depuis, chaque année, le ROBVQ coordonne une campagne de sensibilisation lors de laquelle les OBV et les tables de concertation régionales organisent localement des activités grand public et invitent les citoyen(ne)s à passer à l’action pour préserver l’eau, notre patrimoine collectif essentiel à la vie.

Acteurs locaux Eau boulot!

De 2012 à 2016 le ROBVQ et ses partenaires ont mis sur pied Acteurs locaux EAU boulot! afin d’outiller les intervenants municipaux pour faciliter l’exercice de leurs responsabilités légales en gestion de l’eau. Ce projet visait l’adoption des bonnes pratiques généralement reconnues en gestion de l’eau par les acteurs municipaux et leurs collaborateurs.

Concrètement, le projet a mené à :

  • La création du Répert’Eau, un répertoire de bonnes pratiques municipales en gestion de l’eau pour promouvoir et diffuser des exemples concrets et novateurs réalisés au Québec et pour inspirer les municipalités à emboiter le pas ;
  • L’élaboration de l’Autodiagnostic municipal en gestion durable des eaux pluviales afin que les organisations municipales puissent évaluer la manière dont elles assurent la gestion des eaux pluviales sur leur territoire et identifier des pistes de recommandations pour l’améliorer ;
  • La rédaction du Guide d’accompagnement de l’Autodiagnostic municipal en gestion durable des eaux pluviales pour soutenir la démarche d’amélioration de la gestion des eaux pluviales des  municipalités locales et régionales québécoises. Son contenu a été élaboré de façon à permettre son utilisation et son appropriation par l’ensemble des intervenants municipaux. Il présente ainsi une diversité d’exemples issus autant du monde municipal rural que du milieu urbain.
  • Pour faciliter l’appropriation de l’Autodiagnostic et du Guide d’accompagnement des ateliers régionaux et des webinaires en gestion durable des eaux pluviales ont été organisés.

Aller-Retour – 2010 à 2013

Le “Projet Aller-Retour: vers le partage du savoir citoyen pour la gestion de l’eau” a permis à des représentants de 18 à 35 ans des OBV, membres du ROBVQ, de participer à un projet de mobilité internationale spécialisé dans le domaine de la gestion de l’eau, plus précisément la participation citoyenne.

Projet Wet

De 2009 à 2011, le ROBVQ a collaboré avec les représentants québécois de Project WET Canada. La nature de cette collaboration visait à mettre à la disposition des OBV des outils pour l’éducation relative à l’environnement spécifiques aux enjeux de l’eau. L’équipe de Project WET s’était engagée à traduire leur Curriculum and activity guidée et de le rendre accessible aux OBV, en plus de fournir gratuitement la formation nécessaire à son utilisation. En contrepartie, le ROBVQ et les OBV du Québec agissaient à titre de principal diffuseur de cet outil dans le réseau scolaire québécois.

Lacs et rivières en fête

De 2007 à 2010, le ROBVQ a collaboré avec le Secrétariat international de l’eau (SIE) dans le cadre du programme Lacs et rivières en fête. Ce programme visait entre autres l’implication de jeunes du CÉGEP dans le cadre des activités des organismes de bassins versants.

Le Québec, une capitale mondiale de l’eau

Dans le cadre de l’édition 2009-2010 du programme Lacs et rivières en fête et en collaboration avec le Secrétariat international de l’eau et l’Assemblée nationale du Québec, le ROBVQ a développé une exposition qui fut présentée dans le hall de l’hôtel du Parlement de Québec, du 3 au 16 novembre 2009. Cette exposition comprenant 8 bannières verticales, un DVD d’images en boucle, les clips du festival vidéEau, de même qu’une carte géante superposant les zones de gestion intégrée de l’eau du Québec aux circonscriptions électorales provinciales, était aussi accompagnée d’un guide d’exposition.

Les élus se mouillent

Dans le cadre de l’édition 2009-2010 du programme Lacs et rivières en fête, le ROBVQ en partenariat avec le Secrétariat international de l’eau et l’Assemblée nationale du Québec, a participé à la réalisation d’un déjeuner-conférence ayant pour thème Les élus se mouillent. Ce déjeuner s’est déroulé au restaurant Le parlementaire, le 11 novembre 2009.

Thème : agroenvironnement

Projet pilote d’implantation de pratiques agroenvironnementales

L’objectif général du projet pilote est d’implanter des pratiques agroenvironnementales et des aménagements efficaces pour améliorer la santé de l’écosystème aquatique. L’adhésion des acteurs locaux du secteur agricole et la cohésion avec les activités de recherche constituent les facteurs de succès prépondérants de ce projet.

Le ROBVQ, a reçu le mandat de d’accompagner, le ministère de l’environnement et de la Lutte contre le changement climatique dans la sélection du territoire d’intervention. Le processus rigoureux mis en place a abouti à la sélection du bassin versant du ruisseau Castor, situé en Montérégie.

Coordination provinciale des projets collectifs de gestion de l’eau par bassin versant en milieu agricole

De 2015 à 2018, le ROBVQ a coordonné à l’échelle provinciale des projets collectifs de gestion de l’eau par bassin versant en milieu agricole à l’échelle locale. Un mandat confié par ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) dans le cadre du programme Prime-Vert.

Les projets locaux visaient à répondre à des enjeux liés à la qualité de l’eau en milieu agricole (protection de sources d’eau potable, dégradation de l’habitat aquatique, conflits d’usages, etc.) par des actions innovantes mises en œuvre par des producteurs agricoles à l’échelle du bassin versant. Dans le cadre de son mandat, le ROBVQ souhaitait faire cheminer les projets agricoles vers des projets intégrés impliquant des partenaires régionaux de secteurs d’activités variés.