Sélectionner une page

Documentation des inondations au Québec

Mise en contexte

Au Québec comme ailleurs, la gestion des risques d’inondation nécessite un niveau de connaissance importante de l’aléa et des vulnérabilités des actifs exposés aux débordements fluviaux. La connaissance quantitative des niveaux d’eau atteints des périodes de crue permet en outre aux hydrauliciens et experts de l’analyse de risque de définir l’exposition des actifs sensibles à la submersion. De fait, l’information rétrospective sur l’aléa, dans ses caractéristiques spatiales et temporelles, est un élément central pour la compréhension et la prévision des catastrophes pouvant survenir sur le territoire. Ces connaissances sont aussi le meilleur moyen d’informer la société civile exposée sur sa vulnérabilité et de lui fournir les informations utiles pour mieux se préparer et prévenir les catastrophes.

Description du projet

Le ministère de la Sécurité publique (MSP), l’Université Laval, le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ) et les organismes de bassins versants (OBV) du Québec ont mené, de 2017 à 2021, un projet de référencement des inondations visant le développement d’une expertise provinciale pour une meilleure documentation des évènements d’inondation. Ce projet de recherche appliquée avait donc pour objectif principal de définir les éléments à documenter ainsi que des procédures standardisées à suivre afin de faciliter la consolidation d’un historique de données brutes (non interprétées) sur les évènements d’inondation touchant le Québec.

Les sous-objectifs

Pour atteindre l’objectif principal, plusieurs sous-objectifs ont dû être poursuivis :

  1. Définir un évènement éligible pour le référencement et l’arpentage par le MSP;
  2. Définit et détailler les données et métadonnées à documenter ainsi que les méthodologies associées;
  3. Tester et ajuster les protocoles de référencement;
  4. Structurer un réseau d’intervenants pour la cueillette de données;
  5. Collaborer à définir un modèle conceptuel et opérationnel de base de données à destination du MSP.

L’atteinte des sous-objectifs 1 et 2 a été permise par la participation de quatre OBV partenaires ainsi que de nombreux chercheurs en hydrologie, hydraulique et analyse de risque aux réflexions méthodologiques nécessaires à la définition de protocole adapté à la représentation ponctuelle de l’aléa (délaissé de crue). Deux types de mesures en eau libre, quatre types de mesures en glace ainsi qu’un type d’observation d’impacts ont ainsi été décrites et structurées. Tout le réseau a ensuite est mobilisé suite aux inondations survenues durant ces cinq années afin de s’assurer de l’atteinte des sous-objectifs 3 et 4 et de la collecte d’un total de 985 points de mesure de l’aléa et de ses impacts sur le territoire.

Les retombées du projet

Avec ce projet, le ROBVQ et les OBV du Québec ont participé activement avec le Gouvernement du Québec au développer d’une expertise provinciale centrée sur la documentation de l’aléa inondation et des impacts associés. Le réseau des OBV du Québec est aujourd’hui un acteur majeur du développement des connaissances sur les inondations et est ainsi mieux outillé pour accompagner les municipalités du Québec à connaitre et comprendre le risque inondation et ainsi développer leur résilience face aux impacts des changeants climatiques.

Logo Ministère de la Sécurité publique
Logo Université Laval